Walter de Silva, le patron du design du groupe Volkswagen a déclaré : “Une des clefs du succès de la Golf réside dans sa continuité. Il y a une sur le marché une poignée de voitures avec un design qui, comme celui de la Volkswagen Golf, a été affiné, modifié et amélioré au long des décennies et est donc devenu intemporel”.

Continuité, tout est dit et cette nouvelle Golf 7 est vraiment dans le juste prolongement de la Golf 6 qui elle même suivait la Golf 5 qui… etc…

Esthétiquement on ne peut pas dire qu’on soit surpris puisque si l’allure est dynamisée, on reconnait au près coup d’oeil que cette nouveauté est bien une VW Golf et c’est le but avoué par le constructeur de Wolfsburg qui nous propose une compacte agréable mais très classiquement Volkswagen. Bien sur on trouvera le capot et la calandre plus fins, l’arrière plus nerveux  avec ses feux qui vont chercher leur inspiration du coté d’Audi et de la Passat et le profil plus élancé par le simple fait de la présence d’une nervure de carrosserie. Ces évolutions du style associé à une nouvelle plateforme permette à cette nouvelle compacte de revendiquer un bon Cx de 0.27 sur une version standard soit une amélioration de 10% par rapport à celui de la Golf actuelle.

Cette nouvelle Golf est construite sur la même plateforme MQB (Modularer Querbaukasten) que les nouvelles Seat Leon et Audi A3 en attendant l’arrivée de la Skoda Octavia 3. Cette nouvelle plateforme pèse 23 kg de moins que celle de la Golf 6 et participe à la diminution de la Golf qui annonce un poids en baisse d’une centaine de kilos ( 109 kg sans options et 100 kg avec options) qui seront profitables à la consommation. Cette nouvelle VW grandit par rapport à sa devancière pour permette une meilleure assise sur la route et plus de place pour les passagers. Pour ce qui est des dimensions, la Golf 7 c’est :

L : 4.255 m (+ 5.6 cm)

l : 1.799 m (+ 1.3 cm)

h : 1.452 m (- 2.8 cm)

Empattement : 2.637 m (+ 5.9 cm)

Coffre : 380 dm3 (+ 30 dm3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Golf 7 annonce aussi que son train avant est positionné 43 mm plus en avant que sur le modèle actuel et ce essentiellement au bénéfice de la longueur disponible pour les passagers. La voiture revendique aussi plus de largeur aux coudes (~21 mm) et aux épaules (~30 mm). La Golf proposera la possibilité d’avoir un siège passager avant repliable vers l’avant en cas de besoin ou pour transporter une étagère Billy d’Ikea. La longueur disponible dans cette configuration est de 2.412 m.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suspension avant de type McPherson, suspension arrière multibras, direction assistée électromécanique à assistance variable (selon les modèles) sont classiquement au programme de cette nouveauté qui reprend des principes connus, fiables et performants. Si Volkswagen propose une structure moderne mais “classique”, il n’en est pas de même pour les assistances électroniques dédiées à la sécurité. Dans ce domaine VW fait carton plein avec, outres les traditionnels ABS, TCS, ABD, ESP, un système de freinage automatique multi collision qui permet à la voiture de faire descendre automatiquement sa vitesse jusqu’à 10 km/h en cas d’accident imminent (système déconnectable), système Front Assist, un détecteur de vigilance, un système Lane Assit, un régulateur de vitesse adaptif, un système de pré collision, un système de freinage urbain avec détection des piétons jusqu’à 30 km/h, reconnaissance des panneaux routiers. Bien sur tous ces équipement ne sont pas tous de série sur toutes les versions et feront l’objet d’option ou de pack d’équipements.

Du coté des motorisation on découvre qu’au moment de son lancement, la Golf sera disponibles avec 4 motorisations essence et diesel, toutes équipées du XDS (différentiel électronique), du S&S et de la récupération de l’énergie au freinage. Le détail ci dessous :

L4 1.2 L TSI, 85 ch de 4300 à 5300 trs/min, 160 Nm de 1400 à 3500 trs, BVM5, Vmax : 179 km/h, 0 à 100 km/h en 11.9 secondes, consommation mixte : 4.9 L/100 km, 113 g de CO2/km.

L4 1.4 L TSI (avec cylindres désactivables), 140 ch de 4500 à 6000 trs/min, 250 Nm de 1500 à 3500 trs, BVM6 ou DSG7, Vmax : 212 km/h, 0 à 100 km/h en 8.4 secondes, consommation mixte : 5.3 L/100 km, 121 g de CO2/km.

L4 1.6 L TDI BlueMotion, 105 ch de 3000 à 4000 trs/min, 250 Nm de 1750 à 2500 trs, BVM5 ou DSG6, Vmax : 192 km/h, 0 à 100 km/h en  10.7 secondes, consommation mixte : 3.9 L/100 km (entrée de gamme avec petites roues : 3.8 L/100 km et 99 g de CO2/km), 102 g de CO2/km.

L4 2.0 L TDI BlueMotion, 150 ch de 3500 à 4000 trs/min, 320 Nm de 1750 à 3000 trs, BVM6 ou DSG6, Vmax : 216 km/h, 0 à 100 km/h en 8.6 secondes, consommation mixte : 4.1 L/100 km, 106 g de CO2/km.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’habitacle tout est nouveau… sauf l’esprit VW qui est bien présent aussi bien dans le dessin de la planche de bord moins rectiligne qu’à l’accoutumée que dans l’allure générale qui se veut plus chaleureuse. On notera un combiné fortement inspiré de celui de la Passat, une console centrale assez imposante avec écran tactile 5 pouces sur toutes les versions. Installation radio avec borne de connection USB/Jack, climatisation sont notamment de la partie dès l’entrée de gamme. La Golf 7 sera proposée en 3 et 5 portes avec au lancement trois niveaux de finition à savoir :

Trendline / Comfortline / Highline

Pas encore de tarification française mais sachez qu’en Allemagne, la voiture est vendue à partir de 16.975€ en version 1.2 L TSI 3portes Trendline et jusqu’à 29.725€ pour une version 2.0 L TDI 150 5 portes DSG6 Highline. Toujours en Allemagne, sachez que le surcoût pour une version 5 portes est de 900€.

Pour découvrir la Golf 7 en vidéo, c’est par là :

Ci dessous les premières images de la version 3 portes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci après, deux images qui vous montrent l’habitacle de la version 3 portes vu de profil.

 

Pour découvrir quelques images de la soirée de lancement à Berlin c’est par ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous désirez faire votre Golf 7, je vous propose de retrouver le configurateur (allemand) qui vous permettra de “construire” une première approche de ce que sera votre future compacte wolfsbourgeoise…

http://www.volkswagen.de/de/models/golf_7/konfigurator.html

Pour le reste il faudra attendre la fin du mois pour la découvrir au Mondial de l’automobile et c’est dans les semaines suivantes qu’elle arrivera en concession pour des livraisons à prévoir avec le millésime 2013. Les commandes sont d’ores et déjà ouvertes dans les 33 pays où la Golf 7 sera proposée à la vente dès son lancement. La voiture arrivera en concession le 10 novembre prochain. N’oublions pas qu’ à Paris, Volkswagen devrait dévoiler, sous la forme d’un show car, la future Golf GTI équipée de la dernière évolution du moteur 2.0 L TSI dans une version forte de 220 ou 225 ch. Pour ceux qui trouveraient la gamme des motorisations un peu courte, sachez qu’elle evoluera au fil des mois afin de mieux répondre à la demande de la clientèle… classiquement présente et fidèle à cette compacte produite à plus de 29 millions d’exemplaires depuis sa naissance dans les années 70.

 

Via Volkswagen, Youtube.