… Et pas par n’importe qui puisque l’affaire concerne FAW, un des grands et puissants partenaires de VW Group en Chine depuis février 1991.

Un cadre de la direction de Volkswagen n’hésite pas à dire ” C’est tout simplement une catastrophe pour nous” ! L’associé chinois de Volkswagen se serait livré depuis des mois si ce n’est des années à un transfert illégal de toute la technologie des moteurs et boites de vitesse du groupe allemand en vue de les copier et de les monter sur un nouveau modèle destiné d’abord au grand marché russe. Cette nouvelle auto doit être assemblée en Russie concurrençant ainsi les modèles de Volkswagen et de Skoda sur ce marché mais aussi sur ceux des anciens états qui composaient l’URSS.

Ainsi depuis plusieurs mois, la société chinoise FAW-Volkswagen, née d’une joint-venture entre Volkswagen et l’Etat chinois aurait procédé à un espionnage systématique et planifié permettant de copier et de fabriquer des moteurs et des boîtes de vitesse conçus par le puissant  groupe  automobile allemand.

On se rappellera que les problèmes avec FAW ne sont pas nouveaux puisqu’en 2010, une première alerte avait mis VW en alerte. On se se souviendra de ces moteur FAW qui ressemblaient assez étrangement aux blocs des Golf et des Polo mais FAW s’en était sorti par une pirouette “diplomatique” de son PDG qui avait juré à l’époque que cette première affaire d’espionnage industriel n’était que le fait de salariés et que cela n’avait rien d’institutionnalisé au sein de FAW-VW. Mais l’affaire était déjà d’importance puisque les dirigeants de Volkswagen avaient découvert après enquête que FAW avait discrètement bâti, avec le soutien d’autorités locales, une usine pas encore terminée dans laquelle la fabrication de moteurs copiés avait déjà commencé. Il y a deux ans le groupe Volkswagen avait géré le problème en interne ne voulant pas se séparer d’un associé (lié à l’état chinois) qui produit quasiment un million de voitures chaque année.

On ne sait pas exactement quelle tournure va prendre l’affaire car cette nouvelle histoire d’espionnage industriel implique sérieusement l’état qui est partie prenante dans cette co-entreprise FAW-Volkswagen. Mais il semble que les choses sont allées tellement loin que VW va être obligé de réagir face à ce pillage en règle et quasi institutionnalisé dans l’entreprise chinoise. Nous savons tous que les chinois, sauf quelques un, sont à la “ramasse” en matière de motorisation. Ils sont donc très nombreux à profiter d’anciens bloc Mitsubishi ou Toyota adaptés à la sauce locale ce qui les rend peu compétitifs et difficilement exportables pour diverses raisons que nous connaissons (agrément, performances, consommations, émissions de CO2) et pour aller au plus vite, l’espionnage et le copiage sont des moyens rapides et efficaces pas trop onéreux mais aussi peu punis en Chine. Cette affaire sonne comme un vrai coup de semonce pour VW mais aussi pour les autres constructeurs présents en Chine. On se souviendra des problèmes de BMW avec Brilliance (peut être pas totalement résolus d’ailleurs !) mais cette affaire FAW-VW ne devrait pas rester sans lendemain ni effet car c’est un véritable pillage en règle et officialisé qu’a subi le groupe automobile. On imagine aussi que Toyota et Mazda qui sont associés à FAW vont redoubler de vigilance avec leur associé chinois. A suivre.

Pour voir VW en Chine, quelques schémas et tableaux.

 

Pour découvrir FAW :

http://www.faw-vw.com/en/about_faw-vw/introduction.htm

FAW-VW c’est :

1988 – Début de la coopération avec la First Automobile Works (FAW) en Chine. Production de l’Audi 100 sous licence.
1991 – FAW-Volkswagen Automotive Company Ltd est fondée à Changchun. L’usine de Changchun est construite.
1995 – AUDI AG est intégré en tant que troisième partenaire dans la joint-venture FAW-Volkswagen.
1996 – FAW-Volkswagen Sales Company est fondée (division commerciale).

2004 – Ouverture de la seconde usine FAW-Volkswagen à Chengdu
2004/2005 -Création de Volkswagen FAW Platform Company Ltd et FAW Engine (Dalian) Company Ltd
2007 – Début de la production Volkswagen FAW Engine sur le site de Dalia

2011 – Extension et augmentation des capacités de production de FAW-Volkswagen à Chengdu.
2011 – Début de la construction d’une nouvelle usine FAW-Volkswagen à Foshan

2012 – Affaire d’espionnage chez FAW-Volkswagen

Une chose est sure, si le marché est important (premier marché d’exportation pour VW Group), la vie d’industriel dans l’Empire du milieu n’est pas un long fleuve tranquille !

Via Reuters, Handelsblatt, VW.