… par temps froid et basses températures ! C’est ce qui ressort des tests menés au long cours par Volvo pour sa future C30 Electric dans le grand nord de l’Europe.

La Volvo C30 Electric était annoncée pour une autonomie de 150 km environ et une Vmax de 130 km/h… hélas les essais menés cet hiver par des belles températures négatives pouvant allez jusqu’à -30° ont montré une vraie faiblesse des batteries actuelles ( Phénomène constaté par BMW et Mini aux USA avec les Mini E qui tournent depuis 2 hivers complets et qui ont toujours les mêmes défaillances énergétiques sans que l’on ait trouvé de solution réelle ). Ainsi, par grand froid l’autonomie de la C30 Electric passe de 150 km à à peine 80 km soit une baisse de l’autonomie de 50%. Et ce n’est pas tout puisque les ingénieurs de Volvo expliquent que durant ces essais aucune autre fonction électrique ( hors éclairage des phares ) n’était activé, pas même le chauffage de la voiture. Ce qui a du obliger les ingénieurs à conduire engoncés dans des doudounes avant qu’ils ne mettent au point un chauffage autonome et sans la moindre consommation électrique qui est en fait un petit radiateur à éthanol.

 

A la vue de cette experience, par vraiment probante , chez Volvo on invoquait au départ des problèmes liés à l’utilisation de pneus neige qui accrochaient plus la route et donc qui absorbaient une partie de l’énergie mais au final et grâce aux ingénieurs, Volvo a bien du officiellement constater que les traditionnelles batteries lithium-ion n’étaient pas suffisamment performantes pour une utilisation au quotidien sauf à habiter dans un environnement favorable avec une température stable d’environ 20-25°, sans coup de froid, sans côtes et en circulant toujours de jours ! Dur dur de vendre une auto dans de telles conditions et surtout d’être crédible auprès de la clientèle potentielle qui a besoin d’une auto sans trop de contraintes. Volvo va donc poursuivre son programme de recherche et d’expérimentation plus longtemps que prévu ( d’ou un retard de commercialisation ) car la firme sino-suédoise se dit désormais dans l’attente de l’arrivée de batteries très performantes quelques soient les conditions ou les fonctions utilisées dans la voiture, ce qui n’est pas pour demain et d’ailleurs à quel prix ?? Volvo fait donc  savoir qu’il relance son programme sur l’hydrogène comme l’ont d’ailleurs fait depuis de très longs mois Mercedes, BMW ou Honda. Une suédoise électrisante, pas pour demain…

 

Via AllCarsElectric, Cartech,Volvo, NP.