Goodwood, pour certains ce nom ne dit rien… pour d’autres cela représente l’apogée, le must des évènements automobiles ! Grâce aux invitations de Michelin et de Ford, Emeric et Nicolas ont donc fait le déplacement direction l’Angleterre. Deux jours de folies automobiles au programme, Ready… Steady… Go !

Ce fameux « Festival of Speed » de Goodwood (comprenez par la « Festival de la Vitesse ») est un des évènements les plus renommés dans le monde de l’automobile. Vous voulez voir tout ce qui a pu se faire en automobile sur une même journée, rencontrer des stars du monde auto, toucher le coeur même de la passion automobile mondiale ? Vous êtes  au bon endroit.

Le GoodWood Festival of Speed c’est aussi un cadre atypique. Nous ne sommes pas sur un circuit de Formule 1, ni même sur la place principale d’une capitale Européenne. Non, nous sommes rassemblés au cœur de la campagne anglaise, sur les terres de Charles Gordon-Lennox. Du beau gazon anglais pour stationner les belles mécaniques, un manoir (la GoodWood House), et une petite piste qui en fait le tour pour se dégourdir les bielles. Alors si, comme cette année, le beau temps est de la partie, c’est un feu d’artifice d’émotions qui vous marquent au plus haut point. Imaginez-vous être en mesure de voir en une simple journée et dans un cadre idyllique les vieilles gloires de la Formule 1, les mythes de l’endurance, les divas des concours d’élégance, les dernières hypercars, et les pilotes qui vous font rêver… Le paradis, tout simplement.

Des expositions, des showrooms gigantesques pour les marques présentes, des présentations de nouveaux modèles…. Il y a tout ce dont vous rêvez à Goodwood ! Commençons par parcourir ensemble les paddocks du festival. Ici sont rassemblés les modèles de compétition de chaque marque. On y retrouve des modèles mythiques comme la McLaren F1 GTR, la Mazada 767B, ou encore la Porsche 917K. C’est aussi l’occasion de retrouver des autos modernes ou toujours en compétition aujourd’hui, à l’image de la Mercedes SLS GT3. C’est également ici que vous aurez le plus de chance de croiser votre idole : d’André Lotterer à Lewis Hamilton en passant par Emerson Fittipaldi, Sebastien Loeb ou encore Sir Jackie Stewart ! Les mécaniques et les carrosseries sont lustrées, tout le monde est aux petits soins pour ces légendes du sport auto ! Un peu plus loin se trouve le Drivers Club, où les pilotes peuvent passer du bon temps entre eux. Pour s’y rendre, il vous faudra marcher sur le tapis rouge déroulé à côté d’un alignement ahurissant de Formules 1 McLaren !

A l’image d’un salon automobile, les grandes marques du monde de l’automobile sont toutes présentes à cette grande messe. C’est alors des mini concessions qui fleurissent au milieu du parc de Goodwood. Vous l’aurez compris, le site de Goodwood est gigantesque, et couvrir cet événement en une journée est une course contre la montre très sportive ! Photographier toutes les nouveautés de toutes les marques prendrait une bonne semaine, et le monde qui navigue à cet endroit est assez décourageant pour les photographes, alors voici ce qui a retenu notre attention et notre appareil photo dans les stands des grandes marques.

Tous les ans, le Goodwood Festival of Speed célèbre l’anniversaire d’une marque, d’un modèle, ou rend hommage à un pilote. Cette année, c’est Mercedes qui est à l’honneur, puisque la marque fête ses 120 ans dans le sport automobile ! Comme le veut la tradition, une oeuvre d’art est réalisé dans la cour du château pour célébrer cet anniversaire ! On y retrouve à la cime deux Formule 1 de la marque :  la W25 et la W04 !

DSC_0789

Tout le monde le sait, le peuple britannique est féru de sport automobile. Alors quand un tel événement se déroule sur leurs terres, c’est l’occasion de s’y rendre en sportive ! Pour cela, le festival a mis en place un parking, que dis-je, un champ,  exclusivement réservé aux visiteurs venant en voitures de sport ou de prestige !  Alors que vous imaginez peut-être y trouver quelques berlines bodybuildées, c’est en fait un véritable salon sur herbe ! Vous avez toujours rêvé de stationner votre supercar au milieu des pâquerettes ? Vous êtes au bon endroit ! Porsche 997 GT2 RS, Lamborghini Aventador, Ferrari F40, McLaren 650S, Ferrari 458 Speciale, Mercedes SLR et… McLaren P1 ! C’est dans ces moments-là que vous vous rendez compte que la passion à l’anglaise n’a aucune limite ! Heureusement pour tous ces propriétaires, le temps a été clément cette année, nous aurions pu assister à quelques scènes cocasses dans le cas contraire !

Changement de gazon, et nous voilà à l’exposition « Cartier Style et Luxe ». Il s’agit ici d’une présentation de modèles relativement anciens mais pas moins mythiques. On y retrouve, entre autres, une Ferrari 250 LM, une Lamborghini Miura, une Ford GT40 Mk3 ou encore une McLaren M12 GT ! Le cadre est vraiment magnifique, et on a l’impression d’être au beau milieu d’un concours d’élégance !

Enfin, l’attraction préférée du public, le fameux Michelin Supercar Paddock ! C’est bien simple, toutes les dernières sportives de la planète y sont, y compris le trio d’hypercars de l’année : Porsche 918 Spyder, McLaren P1, et Ferrari Laferrari. Ferrari se paye même le luxe d’aligner deux unités de leur nouveau bolide, puisqu’à côté de la rouge se trouve l’unique Laferrari verte, appartenant au chanteur anglais Jay Kay ! On retrouve aussi le one-off F12 TRS. Lamborghini présente une Huracan noire matte, Koenigsegg expose une One:1 (pour 1360ch/1360kg), et Lexus use du charme de la sublime LFA ! Les autos sont cependant parquées dans des chapiteaux envahis par la foule, ce qui rend les photos compliquées.

Mais tout n’est pas statique à Goodwood. Tout au long du week-end, les voitures inscrites peuvent s’attaquer au fameux « hillclimb » (course de côte) : 1860m entre les bottes de foins où tous types de véhicules se donnent à fond ! Les autos se présentent sur la ligne de départ en groupes et selon un planning établi en fonction des différents plateaux.

hillclimb

Mais avant de se mesurer à ce tracé aussi court que mythique, il faut d’abord sortir de son stationnement, et prendre un bon bain de foule ! C’est l’occasion de voir les voitures d’encore plus prêt, et de côtoyer les pilotes.

Pour la montée de la course de côte, l’immensité du plateau de Goodwood a donc été divisée en de nombreuses catégories allant des voitures de course d’avant-guerre aux Formules 1 modernes, en passant par les mythes de l’endurance et les supercars de 2014 ! Vaste programme ! En tout, c’est une trentaine de catégories qui sont mises en place pour le bon déroulement de l’événement. Notez qu’il existe également une spéciale de Rallye au Festival of Speed, plusieurs plateaux de motos anciennes et modernes, ou encore un défilé d’avions mythiques ! Mais encore une fois, le temps nous est compté, et nous nous focalisons donc sur la piste.

Justement, les quelques autos de rallye, accompagnées par la 208 T16 Pikes Peak de Sebastien Loeb, passent sur la piste pour rejoindre leur terrain de jeu habituel ! Notre nonuple champion du monde des rallyes  essayera le dimanche de battre le record de la piste, mais échouera à 3 secondes du record établi en 1999 par Nick Heidfeld au volant de la McLaren MP4/13 en 41,6 secondes. Un chrono qui ne sera surement jamais battu puisque les Formules 1 ne sont plus autorisées à donner le maximum de leur potentiel sur ce tracé. Loeb a tout de même réalisé le meilleur temps de l’édition 2014 en 44 secondes et 6 dixièmes.

La deuxième série d’images que je vous propose concerne à la fois les GT de course modernes et les autos qui nous ont fait rêver en endurance pendant les quarante dernières années. C’est pour nous le plateau le plus impressionnant et le plus émouvant de l’événement. Jugez plutôt : McLaren F1 GTR et GTR Longtail, Porsche 917K, 956, 962, GT1 et RS Spyder, Jaguar XJR9 LM et XJ20 LM et GT, Mercedez-Benz CLK GTR et C9, Alpine-Renault A442B, sans compter les SLS GT3, Bentley Continental GT3 ou encore les LMP1 modernes telles que la TS030 de Toyota ou la R18 E-TRON d’Audi ! Vous l’avez compris, c’est un plateau d’exception, avec des autos que l’on a plus l’habitude de trouver dans des musées verrouillés à double tour ou dans des prestigieuses ventes aux enchères ! Avoir le privilège de les voir rouler en piste est donc un moment magique pour tout passionné d’automobile et d’histoire !

Un autre plateau qui vaut le détour est celui consacré aux monoplaces. De la mythique Auto-Union de 16 cylindres à la Red-Bull RB10 en passant  par la Maserati 250F, la Mercedes W196 de Stirling Moss ou encore la Ferrari 158 de John Surtees, les amoureux de Formule 1 seront servis ! D’autant que beaucoup de pilotes de Formule 1 ont encore fait le déplacement cette année : Jackie Stewart, Jenson Button, Kimi Raikkonen, Damon Hill, Emerson Fittipaldi, John Surtees, Felipe Massa, ou encore le légendaire Stirling Moss ! Inoubliable ! A noter que c’est très plaisant de profiter à nouveau d’un son « conventionnel » avec ces Formules 1 d’antan, là où celles d’aujourd’hui ne dégagent plus qu’un soufflement disgracieux ! 

Il est parfois difficile de suivre toutes les séries et nous nous retrouvons donc avec seulement quelques images de chacune d’entre elles. C’est le cas pour les images qui suivent. Au programme, quelques belles autos ayant couru en championnat des voitures de tourisme, une Mazda RX7 en dérive, une Toyota de Nascar en burn, deux sublimes Ferrari 250 GT et 275 GTB, et quelques autres machines exotiques !

Maserati profitait également du Festival of Speed pour fêter ses 100 ans ! Pour marquer le coup, la marque au trident a préparé une édition spéciale de sa mythique MC12, la « cent 100 ». Ce monstre de compétition est en fait construit sur le dernier châssis de MC12 qui était encore à l’usine en Italie. Elle dispose d’une livrée particulière pour fêter le centenaire de la marque. Si l’auto est toujours aussi belle à regarder, elle saura aussi ravir vos oreilles, un vrai concert en V12 majeur ! A ses côtés, on retrouve une GranTurismo GT3 et quelques 250 F , un bien bel hommage !

Enfin, le spectacle tant attendu par les plus jeunes générations : les supercars en piste ! Voir une Koenigsegg One:1 sur un salon international est une chose, l’admirer passer à vive allure sur « piste » en est une autre, et c’est diablement plaisant ! On assiste à un joyeux mélange entre supercars (Laferrari, P1, 918, Huayra, F12 TRS, LFA etc…), modèles plus conventionnels mais à peine présentés (nouvelles Ford Mustang et Focus ST, Nissan GT-R Nismo, Infiniti Q50 Eau Rouge, Megane RS 275, Lamborghini Huracan, etc…), et quelques pachydermes comme la Rolls Royce Wraith, le Range Rover SVR, ou encore le monstrueux Mercedes G 6×6 AMG ! A l’applaudimètre, on retrouve en première place Laferrari de Jay Kay, suivie de près par les 918 et P1, la LFA qui monte dans des envolées lyriques, ou encore les Wraith et G 6×6, qui amusent beaucoup le public !  Alors que tout le monde était passé à table ou au pique-nique, le public revient en masse le long des bottes de foins pour assister à ce spectacle ! Au même moment, le défilé d’avions survole Goodwood, un moment magique !

Rapidement, il est temps de prendre la direction de Londres puis de reprendre le cours normal de notre vie. Nous avons passé deux jours sur ce parc mythique, nous avons découvert de nouveaux modèles, des raretés, rencontré nos idoles. Nous avons été émus de voir quelques légendes du sport automobile en action, ainsi que d’assister à la ferveur du peuple britannique et international rassemblés autour de la passion automobile et seulement la passion automobile ! Quand dès votre arrivée, vous surprenez une enfant de tout juste 7 ans crier à son père : « Oh look! It’s a Ferrari F40! », vous savez que vous êtes sur une autre planète ! Cette planète, c’est le paradis du sport automobile, et c’est à mes yeux un des événements que tout passionné se doit de faire au moins une fois dans sa vie ! Le GoodWood Festival of Speed, c’est un anti-dépresseur qui devrait être vivement prescrit à tous les passionnés d’automobile. Vous y retrouvez les fondements de notre passion, sans tous les artifices désagréables d’aujourd’hui, et vous en repartez reposé avec un sourire démesuré et des souvenirs pour la vie.

Crédits Récits et Photos : Nicolas Verneret et Emeric Cadart pour Blogautomobile.fr

Nos remerciements à Michelin ainsi qu’à Ford pour leurs invitations respectives.