La Cour européenne de justice impose une fois encore une de ses décisions. Elle concerne la parité homme/femme qui doit être de mise partout et jusque dans les contrats d’assurances automobiles.

Ainsi à compter de fin 2012, les conductrices ne pourront plus bénéficier d’un contrat d’assurance automobile différent de celui des conducteurs. Même régime tarifaire pour tout le monde et au finale une hausse comprise entre 9 et 11% pour les conductrices qui vont voir leurs contrats alignés sur ceux des conducteurs et non le contraire.

Parallèlement et en théorie, les contrats des jeunes conducteurs (pas les jeunes conductrices) pourraient voir leur prime baisser un peu. On parle de 5 à 7% environ mais a t-on déjà vu un assureur baisser ses tarifs, rien n’est moins sur ! Comme pour se justifier à l’avance, les assureurs font savoir que cette mise à niveau des contrats des conductrices va aussi avoir un coût financier ( oui taper 3 chiffres sur un clavier coûte horriblement cher ! Les pauvres…)

Au chapitre des conséquences envisagées et liées à cette hausse importante des cotisations d’assurance, le cabinet Oxera qui a réfléchi sur cette affaire fait remarquer que le nombre de jeunes conductrices qui pourrait ne pas faire le choix d’avoir une voiture pourrait être important en France mais aussi dans toute l’Europe. Ainsi certains observateurs font remarquer qu’environ 30% des conductrices pourraient ne plus avoir de voitures assurées à leurs noms ou pire, elles pourraient zapper l’acquisition d’une auto.

Toujours dans le sens de la parité, les assurances vie, maladie et retraite qui étaient moins chères pour les hommes vont augmenter à la même époque de l’ordre de 10% pour s’aligner sur la tarification proposée aux femmes ! Y’a pas à dire l’Europe ça a du bon.

 

LesEchos, LeFigaro, Oxera.