Vous aussi vous avez toujours voulu jouer à James Bond ? Vous ne loupez pas une rediffusion de Goldfinger ? Vous connaissez les dialogues par coeur ? Voici une bonne nouvelle pour vous !

Mon estimé collègue Pierre vous en a parlé dans l’article à lire ici : la mode est aux “continuations” pour certaines marques de prestige. Jaguar, peut-être Ferrari avec des 250 GTO, mais aussi Aston Martin, qui a déjà produit un nouveau lot de DB4 GT. Cette fois ci, Aston Martin va encore plus loin dans l’idée en produisant à nouveau 25 exemplaires de sa fameuse DB5. Mais si, vous savez, celle qui fut popularisée par plusieurs films de la série James Bond, Goldfinger en tête (sans oublier Goldeneye, Skyfall et bien d’autres). Là où la démarche d’Aston Martin devient amusante, c’est que les nouveaux modèles produits seront des répliques exactes de la voiture du film Goldfinger, y compris les gadgets !

Hé oui, à vous les mitrailleuses dans les phares, les plaques d’immatriculation rotatives, la plaque de protection pare-balles, sans oublier le siège éjectable (ne touchez pas au bouton rouge !). Par contre, aucun Sean Connery ou Daniel Craig ne sera livré avec la voiture, désolé. Pas même une James Bond girl, c’est bien dommage (aaah Pussy Galore….).

Développées dans le Département Q de la firme de Gaydon (décidément !) avec l’aide du responsable des effets spéciaux des derniers James Bond, les nouvelles DB5 “Goldfinger” seront produites à 25 exemplaires, plus 3 : un pour Aston, un pour Eon Production (propriétaire de la franchise James Bond), et un dernier qui sera vendu aux enchères dans un but caritatif.

Prix de vente : 2,75 M£ hors taxes, soit environ 3 M€. Livraison à partir de 2020. Ah, un point très important : ces DB5 très spéciales ne sont pas homologuées pour la route, pas même en Angleterre. Oubliez donc toute velléité de déchirer les pneus de cet importun qui vient de vous faire une queue de poisson, ou de répandre de l’huile sur la route (et je ne parle même pas d’éjecter belle-maman par le toit…).

Les modèles produits seront, en dehors des gadgets; identiques en tous points aux 898 DB5 produites entre 1963 et 1965. Le moteur reste le 6 cylindres en ligne de 4 litres de 286 ch, permettant une vitesse de pointe de 240 km/h, de quoi semer les sbires d’Auric Goldfinger. Une seule couleur : Silver Birch, comme l’originale

Crédits photos : Aston Martin, EON