Mercedes Féérique Gallery 2013 (1)

Le 19 avril, la Mercedes Gallery a changé d’ambiance. Ou devrait-on dire plutôt, de « robe ». En effet la saison de Printemps de la Mercedes Gallery, qui nous mènera jusqu’aux premiers jours de l’été, se remarque à la mise en avant de Zélia, une créatrice de mode et notamment de robes de princesse à la devise correspondant au sigle de Mercedes, l’étoile : « Sur la terre comme au ciel ». Cinq créations inédites (il n’y en a actuellement que deux) seront exposées avec les véhicules de la Mercedes Gallery.

Mercedes Féérique Gallery 2013 (36)

La visite commence avec la toute dernière berline CLA. C’est l’actualité la plus brûlante de Mercedes, qui souhaite lancer aussi efficacement que ne le fut la nouvelle Classe A ce dérivé berline qui ouvre un nouveau segment, celui des berlines-coupés compactes. Il y a encore quelques mois c’était le concept qui l’annonçait, le Concept Style Coupé, qui trônait à la même place. On félicitera Mercedes d’avoir osé sortir en grande série un véhicule au design aussi radical, néanmoins l’étroitesse des places arrières ainsi que l’envolée des tarifs sont à mettre au rang des critiques majeures à opposer à ce modèle. L’entrée de gamme débute ainsi à près de 30 000 €. Comme dit Bénabar, « un petit frère est prévu pour l’automne » : ce sera le GLA, le crossover de la famille « A », dont le concept est présenté au Salon de Shanghai.

Mercedes Féérique Gallery 2013 (33)

Les autres belles présentes à la Mercedes Gallery nous sont déjà connues : SLK, SL 350, et SLS AMG Roadster. Pour chacune, une teinte différente, respectivement blanc, gris mat et noir. Dans la SLS prend place une des robes de Zélia : effet surprenant garanti !

Enfin, que serait Mercedes sans son glorieux passé ? Depuis l’exposition « Flying Stars » c’est une « SL » qui occupe le fond de la Mercedes Gallery, et cette ambiance « Féérique » n’y déroge pas : il s’agit d’une 190 SL Américaine de seulement 27 000 miles (43 000 km) dans les roues. Une véritable pièce de collection, produite entre 1954 et 1963 à un peu plus de 25 000 exemplaires. Doté, comme son nom l’indique, d’un moteur d’une cylindrée de 1900 cm3, ses 105 chevaux la menaient à un honorable 175 km/h, avec une accélération de 0 à 100 km/h exécutée en 14,5 secondes. Bien-sûr, on fait mieux aujourd’hui, mais fait-on aussi chic, pour promener les mariés ?

Sur son site Internet, Mercedes présente cette exposition mi-robes mi-voitures comme le rendez-vous des « robes de princesses des temps modernes qui partent au bal dans leur carrosse d’acier ; plus de citrouille et de robe en guenilles à craindre après les douze coups de minuit ! » Cette évocation moderne du conte Cendrillon explique donc peut-être la présence de ce talon-aiguille près de la « Féérique boutique »…

Mercedes Féérique Gallery 2013 (2)

L’exposition « Féérique Gallery », c’est jusqu’au 30 juin, au 118 de l’Avenue des Champs Elysées.

Crédit photographique : François M.

Bonus : le dessin de Zélia pour illustrer sa collaboration avec Mercedes.
Mercedes Féérique Gallery 2013 (35)