BMW-Pininfarina_Gran_Lusso_Coupe.0

Le concours d’élégance de la Villa d’Este sur les bord du Lac de Côme en Italie a commencé ce vendredi et comme souvent, BMW, principal partenaire de la manifestation, ne vient pas les mains vides. Et pour cette édition 2013, le constructeur bavarois s’est associé à la Carrozzeria Pininfarina (une première si je ne m’abuse !) pour développer le superbe concept Gran Lusso Coupé qui annonce probablement le retour d’un très grand coupé à moteur V12 chez le constructeur munichois.
Certains voient d’ailleurs dans ce coupé Gran Lusso, une future Serie 8 ou un grand coupé BMW destiné à rivaliser avec la future Mercedes Benz Classe S Coupé, la prochaine Audi A9 ou la Bentley Continental GT.

Visuellement, la BMW Gran Lusso Coupé annonce un retour vers  les proportions habituelles des grandes voitures BMW. On note ainsi un long capot moteur, un grand empattement (surement pour plaire au marché chinois), des porte-à-faux réduits et le fameux plis Hofmeister présent sur les vitres arrière. On note aussi le come back de la face avant en nez de requin disparue il y a déjà quelques années notamment du fait des choix stylistiques de Chris Bangle. On pourra peut être regretter des haricots un peu trop grands mais leur bonne intégration dans la face avant fait passer cet effet de style. Les attentifs auront remarqué la signature Pininfarina en dessous de la calandre.

Néanmoins on retrouve un peu de la « Bangle Touch » dans le dessin du capot arrière qui n’est pas sans rappeler un peu celui de l’ancienne Serie 6 (E63). L’ensemble est lisse, puissamment élégant et presque zen puisqu’il y a peu d’artifices présents sur la carrosserie de ce grand coupé. Le montant C du coupé Gran Lusso est lui aussi très bien intégré et n’est pas sans rappeler des anciennes créations Pininfarina mais aussi, de 3/4 avant… l’arrière de la grande A7. Les projecteurs sont à leds tout comme les feux arrière qui présentent un dessin très contemporain qui rappelle celui des feux du coupé i8. Pour être en accord avec son imposant gabarit, les roues de ce grand coupé sont en 21 pouces multi branches qui marient l’alu mat et brillant, le noir et le noir brillant.

L’habitacle se veut très luxueux avec des matériaux nobles et rares. On retrouve sur ce grand coupé la planche de bord de la Serie 7 qui présentent un superbe insert (en une seule pièce) en bois rare Kauri vieux de 48.000 ans provenant de de zones marécageuses que l’on ne trouve qu’en Nouvelle Zélande. Le cuir tabac brun légèrement vieilli est fourni par la réputée maison italienne Foglizzo et il est associé à des passepoils non pas en cuir mais en tissu Prince de Galles réalisé avec les plus belles laines venues du Royaume Uni. On retrouve ce tissu dans le garnissage du pavillon qui laisse apparaitre une ouverture oblongue destinée à éclairer l’habitacle et à le rendre plus lumineux. Cette ouverture vitrée dans le toit est entourée de leds blanches qui illuminent l’habitacle d’une lumière « fraiche » lors des trajets de nuit. Les tapis de sol sont eux aussi dans un coloris assorti et en laine pour le confort des pieds des passagers. Pour le reste des équipements, on retrouve tout ce qu’il y a de proposé sur les modèles luxueux du constructeur munichois.

Peu ou pas d’indication concernant la mécanique mais ici on oublie les L3 TwinPower Turbo, les motorisations hybrides de la gamme i ou les réputés diesels de la marque pour regarder en direction du moteur V12 6.0 L Biturbo de la 760i. Si rien n’a filtré officiellement, on se rappellera que ce V12 développe la bagatelle de 544 ch à 5250 trs/min, 750 Nm ce qui devrait être un minimum sur un tel grand coupé de luxe.

Pour découvrir en ce coupé BMW Gran Lusso en vidéo, c’est par là.

Voici donc les premiers éléments de ce coupé qui annonce probablement une future Serie 8 qui viendra compléter l’offre Serie 7 qui devrait apparaitre avant deux ans. A revoir.

BMW-Pininfarina_Gran_Lusso_Coupe.15

Via BMW, Youtube.