Voilà une bonne année que Caterham s’est allié à Renault pour développer de ,concert un modèle sportif ou plus simplement un coupé qui arrivera sur le marché en fin 2015 ou courant 2016. Mais Tony Fernandes qui n’est pas homme à rester les deux pieds dans le même sabot semble avoir d’autres projets pour « sa » marque automobile britannique.

bientôt un SUV chez caterham

Dans un entretien accordé aux Echos, le patron d’Air Asia, des Queen’s Park Rangers et de Caterham s’est laissé à quelques confidences et quelques envies ou projets plus ou moins crédibles au regard de la taille de l’entreprise automobile. Tony Fernandes a commencé par aborder l’affaire du coupé développé avec Alpine. Le boss de Caterham se montre enthousiaste et plein d’allant puisque même s’il ne doit pas aborder le sujet, il précise que la future Alpine et la future Caterham seront des automobiles fantastiques dont les deux marques pourront être fières au moment de leur présentation.
Dans l’euphorie de la discussion, Fernandes poursuit en faisant savoir qu’il espère que le partenariat sera étendu à d’autres projets afin de pérenniser le site industriel dieppois et Caterham. Le patron d’envisager alors la production d’un SUV et… d’une citadine typée et dynamique ! Etonnant autant qu’étrange que cette volonté de transformer un artisan spécialiste des petites sportives en un petit généraliste soumis aux aléas du marché…

Mais ce n’est pas tout puisque Fernandes envisage même de travailler avec Dacia afin de créer une petite citadine low cost destinées aux marchés d’Asie du sud est. Le patron de Caterham a déjà sa petite idée sur la question puisqu’il explique que cette citadine basique pourrait être commercialisée sous une des marques qu’il possède, Tune. A voir car tout cela fait quand même beaucoup et même si le groupe de Tony Fernandes est très puissant et très riche, nous savons tous qu’on ne s’improvise pas constructeur automobile du jour au lendemain. Par ailleurs nous ne connaissons pas la position de Carlos Ghosn et de Renault sur le sujet mais cela semble quand même vital pour les projets ou rêves de l’entrepreneur… très entreprenant !

Via LesEchos.