Essai Alfa Romeo Tonale PHEV 280 : le Biscione passe aussi à l’hybride rechargeable

Découvrez notre essai du nouvel Alfa Romeo Tonale dans sa version hybride rechargeable PHEV de 280 chevaux : son prix, sa consommation, notre avis au volant, …
Essai Alfa Romeo Tonale PHEV hybride rechargeable

Déjà six années que nous n’avions pas vu sur les routes une nouvelle Alfa Romeo. Depuis quelques mois, c’est maintenant chose faite avec le Tonale. Essai dans sa version PHEV Hybride Rechargeable Q4.

Pour se mettre dans l’ambiance, commençons déjà par ses tarifs, qui vous le verrez, sont plutôt salés. Pour acquérir un Tonale, il faudra au minimum débourser 37 200 €. À ce prix, il sera livré avec la finition Super et le petit 1,5 Mild Hybrid de 130 ch. La finition Veloce chapeaute la gamme, et s’échange pour 56 800 € avec la motorisation hybride rechargeable. Le modèle ici présent est une édition de lancement, Edizione Speciale, richement équipée. Avec une peinture à 980 €, une sellerie cuir à 1650 € et des packs d’options à 4800 €, on obtient un Tonale clés en main à 56 780 €.

Le point fort des italiens, c’est qu’en matière de style, ils savent faire de la sportivité. Ici avec le Tonale, deux choses m’ont particulièrement captivé : les jantes tout d’abord, qui me rappelleront toujours la sublime 8C Competizione, mais aussi les palettes au volant. Il s’était écoulé plus de 5 ans depuis ma dernière prise en main d’un Stelvio, et j’avais terriblement hâte de revoir et rejouer avec ces longues palettes. Mais allons plus dans le détail…

À l’extérieur déjà. Bien que de prime abord, il faut le reconnaître, je n’étais pas entièrement séduit par la ligne générale, la recette finie par fonctionner. Plus grand que ses concurrents, Peugeot 3008, Renault Austral, Cupra Formentor ou Audi Q3, le Tonale en impose. Sa légendaire calandre « Trilobo », légèrement inclinée vers l’asphalte lui donne clairement une belle allure. Et ses courbes galbées ne cherchent pas à se faire trop remarquer, à l’inverse d’un coup de crayon asiatique par exemple. Tout en lui conférant une belle stature. C’est seulement à l’arrière où je suis plus sceptique. La malle est peut-être trop imposante et verticale ? Mais les deux vraies sorties d’échappement circulaires renforcent son apparence athlétique, et ça j’aime beaucoup.

L’habitacle, quant à lui, joue un peu plus dans le classique ; mais propose quand même quelques petits détails qui fonctionnent. Déjà, dans la globalité c’est plutôt joli et ergonomique, même si on peut regretter la présence de plastique dur en partie haute. Sinon, j’apprécie principalement les boutons physiques de clim et la conception réussie du volant. Tout comme la petite ambiance lumineuse qui ajoute du cachet à la nuit tombée. Puis, dans la course à celui qui intégrera les plus gros écrans, on est surpris d’avoir devant nos yeux un “petit” écran de seulement 10,25 pouces. Le Tonale n’a cependant pas pu éviter l’intégration d’un combiné d’instrumentation 100 % numérique. Pour clore le chapitre, il n’est pas extrêmement spacieux malgré ses dimensions importantes (4,53 m de long, 1,6 m de haut, 1,84 m de large). À l’avant tout va bien, et à l’arrière, des enfants ou des ados seront aux anges. Surtout grâce au tunnel de transmission réduit. Ce sont davantage des adultes de plus d’1m85/90 qui pourront se sentir un peu plus à l’étroit, notamment à la tête. Dommage qu’à ce niveau de prix, il faille ajouter encore 1700 € pour bénéficier d’un toit ouvrant panoramique qui aurait donné un peu de clarté. Même le coffre n’est pas très généreux : 385 litres.

Après l’essai du CX-60, le premier hybride rechargeable de Mazda, voici également le premier Alfa Romeo PHEV. Peu de surprises néanmoins sous la carrosserie, car il partage en partie ses entrailles avec le Jeep Compass 4xe. On retrouve ainsi le 4 cylindres 1,3 l Multiair de 180 ch. Il est associé à un moteur électrique de 122 ch, placé sur le train arrière. Ce dernier est alimenté par une batterie lithium-ion de 15,5 kWh afin de parcourir officiellement entre 60 et 80 km sans activer le bloc thermique. Au total, il est pourtant nettement plus puissant que son cousin en affichant 280 ch.

Grâce à toute cette cavalerie et l’ADN sportif de la marque, l’Alfa Romeo Tonale sait démontrer un tempérament dynamique. Bien que le 0 à 100 km/h soit abattu en 6,2 secondes et que les reprises soient très vigoureuses, on n’est pas nécessairement bluffé par les accélérations de l’engin. C’est surtout en attaquant les jolis virolos vosgiens que j’ai été très agréablement surpris, limite bluffé. Avec 1875 kg sur la balance, je m’attendais à un véhicule assez pataud, qui perd un peu ses appuis. Hé bien c’est totalement l’inverse. D’une part, le roulis est quasi inexistant. De quoi se sentir en confiance en le menant à bon rythme. Et d’autre part, ses pneumatiques ne hurlent pas à la mort au moindre virage serré comme c’est souvent le cas sur un SUV. Pour une fois en plus, j’ai eu un très bon feeling avec la pédale de frein, qui est habituellement spongieuse sur les hybrides. Tant d’éléments qui ne freinent pas nos ardeurs et donnent envie de le chahuter un peu. Je regrette toutefois la sonorité désagréable du moteur en pleine charge. C’est triste, parce qu’on prend un malin plaisir à jouer des palettes, et les passages de rapports sont vraiment rapides. Dès lors, la conso s’envole à près de 14 litres aux 100 km. Mais la grosse récupération d’énergie électrique, permet de regagner une bonne partie de la batterie. De quoi traverser les villages sans émettre de CO².

Pourtant, peu sont ceux qui chercheront à profiter de ses compétences sportives. Pour ceux-là, le Tonale saura se montrer docile. Sans être le meilleur, il est suffisamment confortable pour la vie quotidienne. Pourquoi pas le meilleur ? Parce que le réglage général de l’amortissement est plutôt ferme, tout comme les sièges d’ailleurs ; et les grosses jantes laissent ressentir les aspérités. Pour autant, il bénéficie d’une suspension active qui permet de ne pas être trop secoué. Et quand on adopte une conduite cool, il se montre cool lui aussi. La direction légère offre une maniabilité aisée et une facilité de conduite en ville. Il répond facilement et sans effort à nos sollicitations, renforçant notre sérénité à ses commandes. En bonus, les 4 roues motrices pourront être elles aussi rassurantes lorsque les conditions se dégradent. Puis si le moteur se fait entendre lors d’une forte accélération, comme je le disais plus haut, le reste du temps le Tonale propose une bonne insonorisation. Les passages en tout électrique sont forcément très agréables et les bruits de vent ou roulement se font discrets. À ce moment, il fait un parfait compagnon sur des trajets urbains. Mélangeant douceur de vivre et entrain lorsque nécessaire. À noter que j’aurais malgré tout apprécié un rayon de braquage réduit, et surtout un véritable frein moteur pour être pleinement conquis.

Avec une telle utilisation, l’Alfa Romeo Tonale Hybride Rechargeable va alors faire preuve d’un appétit en Sans Plomb raisonnable. Il est toujours difficile de vous donner des chiffres sur un essai de PHEV tant ils diffèrent en fonction des diverses situations, de la route et de la fréquence des charges. Mais en ville avec un peu de jus, je sais qu’il est capable de tomber sous les 4 l/100. Hors agglomération, j’ai pu relever entre 6 et 7 l/100 km. Au final, sur un parcours varié de 1300 km, et malheureusement très peu de branchements, l’ODB m’affiche une consommation de 7,5 litres aux 100 km. En étant plus assidu sur la recharge, il sera aisé de baisser la quantité de carburant. D’ailleurs à ce sujet, grâce à son chargeur embarqué de 7,4 kWh il récupère toute sa batterie en 2h30 sur une Wallbox (ou 6h sur une prise domestique). Ensuite, dans la vraie vie, elle sera à plat après une cinquantaine de km avec le mode 100 % électrique.

Le nouvel Alfa Romeo Tonale, dans cette version hybride rechargeable, ne renie pas ses gênes. Il saura conquérir ceux qui ont besoin d’un comportement relativement incisif, pour se faire parfois plaisir au volant. Tout en restant agréable dans la vie de tous les jours.

Fan de la marque ? N’hésitez pas à nous dire si ce nouvel Alfa Romeo Tonale PHEV vous donne envie de craquer ! Pour laisser un commentaire, pensez à désactiver temporairement votre bloqueur de publicité.

Fiche Technique Alfa Romeo Tonale Hybride Rechargeable PHEV 280 :
Moteur thermique : 4 cylindres 1.3 Multiair + électrique
Puissance totale : 280 ch
Puissance moteur électrique : 90 kW (122 ch)
Couple : 270 Nm
Transmission : intégrale Q4
Boîte : Automatique Aisin 6 rapports
0 à 100 km/h : 6,2 s
Vitesse maxi : 206 km/h
Émissions de CO² : 26-33 g/km

Crédit photos : Thomas D. (Fast Auto)

Total
0
Shares
Previous Post

Essai : Porsche Taycan Turbo S Sport Turismo. Les sceptiques seront confondus

Next Post
Centenaire 24 Heures du Mans 2023 - photos course et coulisses

Au cœur du centenaire des 24 Heures du Mans 2023 : il n’y a pas que la course !

Related Posts

Fatal error: Uncaught RedisException: OOM command not allowed when used memory > 'maxmemory'. in /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php:148 Stack trace: #0 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php(148): Redis->setex('w3tc_924257055_...', 3600, 'a:5:{i:404;b:0;...') #1 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(2191): W3TC\Cache_Redis->set('cd24b6ac0a67cc2...', Array, 3600, '') #2 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(457): W3TC\PgCache_ContentGrabber->_maybe_save_cached_result('<!doctype html>...', Array, false) #3 [internal function]: W3TC\PgCache_ContentGrabber->ob_callback('<!doctype html>...') #4 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Util_Bus.php(21): call_user_func(Array, '<!doctype html>...') #5 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Generic_Plugin.php(563): W3TC\Util_Bus::do_ob_callbacks(Array, '<!doctype html>...') #6 [internal function]: W3TC\Generic_Plugin->ob_callback('<!doctype html>...', 9) #7 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/functions.php(5373): ob_end_flush() #8 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/class-wp-hook.php(324): wp_ob_end_flush_all('') #9 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/class-wp-hook.php(348): WP_Hook->apply_filters('', Array) #10 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/plugin.php(517): WP_Hook->do_action(Array) #11 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/load.php(1260): do_action('shutdown') #12 [internal function]: shutdown_action_hook() #13 {main} thrown in /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php on line 148