Essai Volkswagen ID.Buzz : tentative néo-rétro, acte 2

Après des premiers pas sur le marché de l’électrique prometteurs à travers des modèles pour le moins conventionnels, Volkswagen tente de nouveau l’aventure du néo-rétro en s’appuyant sur l’héritage du fameux “Combi”. 24 ans après la New Beetle, voyons si la recette de la meilleure confiture dans un vieux pot fonctionne encore.

Inspiré du passé certes, mais résolument tourné vers l’avenir à n’en point douter. Après maintes hésitations concernant la renaissance d’une telle icône, c’est sous la forme d’un véhicule utilitaire 100% électrique que la firme de Wolsburg décide de finalement se jeter à l’eau. Outre les nombreux avantages en termes de design que comportent un tel choix, c’est également l’occasion pour Volkswagen de renouer avec l’architecture historique du “Combi” (du T1 jusqu’au T3) avec un moteur à l’arrière entrainant les roues similairement positionnées. Ainsi et comme tout véhicule ID “de base”, l’ID.Buzz est une pure propulsion. Il repose bien évidemment sur la plateforme groupe “MEB” et est à ce jour le plus grand véhicule reposant sur cette dernière. 

Car avec 4,71 m de long et 1,94 m de haut, l’atout majeur de l’ID.Buzz c’est bien évidemment l’habitabilité. Facile me direz vous avec un format d’utilitaire. Le coup de maitre serait maintenant d’aller marcher sur les plates-bandes d’une clientèle adepte de SUV, ne trouvant plus réponse à son besoin d’un design valorisant dans les monospaces, ce qui leur a d’ailleurs valu une extinction quasi-instantanée depuis quelques années. Pour ce faire, Volkswagen a misé gros sur le look en proposant (en option, faut pas déconner) 4 associations bicolores : Energetic Orange (que vous pouvez observer sur nos photos d’illustration), Lime Jaune, Starlight Blue & Bay Leaf Green, toutes quatre secondées par du Blanc Candy. Cette sélection est sans doute celle qui permet de mettre le mieux en valeur les choix de style opérés par les Designers Volkswagen à savoir : le capot avant en forme de V, les grands logos avant & arrière, la démarcation des couleurs au niveau du rail de porte passager et les 3 ouïes latérales arrières factices. Toujours est-il que l’ID.Buzz attire comme des mouches le regard du moindre passant. Chaque arrêt photo était l’occasion d’accueillir les nombreuses remarques positives des curieux, non-avares en questions au sujet de la motorisation.

L’ID.Buzz n’est à ce jour disponible qu’en deux versions ID.Buzz & ID.Buzz Cargo, respectivement VP/VU, elles deux motorisées identiquement à savoir par un moteur électrique de 204 ch, celui que l’on retrouve sur les versions “Pro” des ID.3/4 & 5, associée à une batterie d’une capacité de 77 kWh autorisant une autonomie officielle variant entre 419 (mixte) et 572 km (en ville) pour un ID.Buzz VP. Le 0 à 100 km/h est abbatu en 10,2 secondes et la vitesse maximale plafonne à 145 km/h. Des performances honnêtes au regard du poids à vide démenciel : 2482 kg.

En bon utilitaire, Volkswagen n’a pas oublié d’insister sur les détails pratiques. À l’avant, de nombreux espaces de rangements s’offrent aux occupants : larges bacs de portes, aumônières, espace de rangement au dessus de la boite à gants, console centrale coulissante amovible, tout ce que l’on peut attendre d’un véhicule à vocation familiale. Volkswagen insiste également sur le côté éco-responsable de sa nouveauté star : aucun cuir d’origine animale et une utilisation massive notamment pour la sellerie de matériaux recyclés. La dotation de série intègre 6 prises USB-C idéalement positionnées dans les portières ainsi qu’une située dans un emplacement dédié à droite du volant en face du conducteur. On retrouve également dans le désordre des sièges avant et un pare-brise athermique chauffants, des essuies-glace automatiques, des projecteurs Matrix LED IQ.Light, une caméra de recul ainsi qu’une assistance de parking et un hayon électrique. En bref, pour 56 000 € TTC, on a quand même déjà pas mal de choses (et heureusement). Côté Infotainment, l’ID.Buzz embarque de série le système de Navigation Discover Pro et propose également une compatibilité Apple CarPlay / Android Auto sans fil secondée d’un module de charge inductive. La commande vocale fait également partie de la dotation de base.

Sur la route, l’ID.Buzz fait partie de cette race d’utilitaires qui se prend avant tout pour une voiture : vous y retrouvez l’équipement, l’insonorisation, la finition, le confort et surtout l’agrément de conduite d’une voiture. Seule la position de conduite et le gabarit imposant (près de 2 mètres de large tout de même) vous rappellent que vous vous trouvez bien au volant d’un utilitaire. Pas de surprise derrière le volant, on retrouve le même combiné d’instrumentation que le reste de la gamme ID, un air de famille bienvenue pour éviter les découvertes alors que je m’apprête à quitter le centre de Lisbonne. Ces quelques premiers kilomètres ne laissent apparaitre aucune surprise que ce soit dans la consistance de direction ou de l’amortissement ferme mais sans trépidations, pourtant largement envisageables avec nos jantes optionnelles de 21 pouces. On remarque également un rayon de braquage particulièrement court, possible grâce à l’architecture propulsion permettant ainsi une rotation des roues directrices plus importante. À l’usage, j’aurais également aimé disposer de rétroviseurs extérieurs plus grands, bien que lors des manoeuvres de stationnement notamment, la présence de la caméra 360 “Area View” me simplifie grandement la tâche.

Une fois sorti de la capitale portugaise, nous attaquons une portion d’autoroute, de quoi mettre en exergue les qualités routières de l’ID.Buzz qui invite à une conduite sénatoriale. Malgré un aérodynamique forcément impacté par la forme utilitaire de l’engin, les bruits d’air intempestifs se font aux abonnés absents, de même que les bruits de roulement. L’insonorisation est là encore parfaitement maitrisée, primordial sur un véhicule électrique où chaque bruit se fait encore plus entendre. En revanche, pas de miracle au niveau de la consommation sur ce genre de parcours. Avec près de 2,5 tonnes sur la balance et un design de brique, on dépasse facilement les 25 kWh / 100 km si l’on n’adopte pas une conduite adaptée. Théoriquement, l’autonomie chute alors sous les 350 km. L’autoroute reste encore plus dans le cas de l’ID.Buzz la véritable bête noire des voiture électriques. Quand bien même ce dernier accepte jusqu’à 170 kW en puissance de charge permettant ainsi de passer de 5% à 80% d’autonomie en à peine 30 min sur une borne adaptée. Sur un parcours adapté, à savoir du réseau secondaire et des traversées de villages non-embouteillés, l’ID.Buzz réalise toutefois un petit miracle avec pour ma part un score remarquable de 14,7 kWh / 100 km de moyenne sur un parcours d’environ 80 km, de quoi atteindre théoriquement 524 km d’autonomie. C’est d’ailleurs sur les petites routes que les limites de l’ID.Buzz se font sentir avec un freinage perfectible doublé d’une sensation à la pédale un peu brouillon, la course entre le freinage régénératif et le freinage mécanique étant bien trop longue. La direction enfin est celle d’un pur utilitaire : une démultiplication importante et un certain manque de précision en courbe, notamment pour bien sentir le train avant.

Du côté des points positifs, on retiendra des prestations soignées, une praticité de mise et surtout un look qui met tout le monde d’accord. Cependant l’autonomie fondant comme neige au soleil sur l’autoroute, le freinage approximatif et le poids important de l’engin pourraient en rebuter certains. Toujours est-il que l’ID.Buzz marque des points en devenant sans aucun doute LE modèle le plus désirable de la gamme Volkswagen ID, du moins avec les options qui vont bien. En effet, le mono-ton à l’extérieur comme à l’intérieur ne produisent pas le même effet “rétro” qui est pourtant sans doute à l’origine de l’accueil plus que positif réservé par le public à cet ID.Buzz. N’oubliez donc pas de cocher les bonnes options, et d’alongez le chèque qui va bien en conséquence !

Pour info, la configuration de notre modèle d’essai est disponible ici ou bien en insérant le code N2YRWKTJ sur le configurateur Volkswagen.

Un grand merci à @Nomads-Surfing pour le prêt de la superbe planche à l’honneur sur notre série de photos. Leurs produits sont à découvrir ici.

Crédits Photos : Maurice Cernay

 

Total
0
Shares
Previous Post

Expresso News #85 : l’actu auto de la semaine

Related Posts