Clap de fin cette semaine au Brésil ! La saison 2013 de Formule 1 s’achève sur le circuit d’Interlagos, dans la banlieue de São Paulo, lors de ce 19ème et dernier Grand Prix de la saison. Retour sur la course !

Les essais libres ainsi que les qualifications se sont déroulés sous la pluie, qui fait très souvent son apparition ici. Mais même ces conditions difficiles ne parviennent à arrêter Sebastian Vettel, qui signe une nouvelle pôle position, sa 45ème. Derrière lui, on retrouve dans l’ordre : Rosberg, Alonso, Webber, Hamilton, Grosjean, Ricciardo, Vergne, Massa, Hulkenberg pour le top 10. Suivent : Kovalainen, Di Resta, Bottas, Button, Sutil, Maldonado, Guttierez, Pic, Perez (pénalisé de 5 places pour avoir du changer de boite de vitesse suite à son crash durant la séance), Van der Garde, Pic et enfin Chilton.

Surprise au départ, il ne pleut pas ! Les pilotes vont donc piloter sur le sec pour la première fois du week-end, c’est sympa pour eux, moins pour le spectacle !

Lorsque les feux s’éteignent, on assiste à un envol très moyen de Sebastian Vettel, vite débordé par Nico Rosberg qui va s’emparer de la première place. Alonso réussit un départ canon, mais se retrouve coincé derrière la RedBull du quadruple champion du monde sans possibilité de le passer, résultat des courses c’est Hamilton qui en profite pour se glisser à l’intérieur au premier virage, laissant l’espagnol et sa Ferrari en 4ème position. Felipe Massa laisse sur place 3 adversaires et se retrouve déjà en 6ème position. Un excellent départ pour lui qui effectue sa dernière course au volant d’une monoplace au cheval cabré, avant de rejoindre Williams la saison prochaine. Mauvais départ pour les 2 Lotus : Grosjean perd 2 places, Kovalainen 4 !

Rosberg ne va pas pouvoir savourer sa première position très longtemps, car dès la fin du premier tour Vettel est dans ses échappements et reprend son bien à l’aspiration. Fernando Alonso l’imite et récupère sa 3ème place en passant Hamilton à l’amorce du premier virage. Le pilote Mercedes va à nouveau perdre une position quelques instants plus tard, Mark Webber réussit un beau dépassement à l’extérieur sur lui. Alonso colle désormais au train arrière de Rosberg, et pendant ce temps on assiste malheureusement à l’abandon de Romain Grosjean, le moteur de sa Lotus ayant décidé de rendre l’âme dans un panache de fumée blanche aveuglant partiellement les pilotes qui le suivaient. Triste fin de saison pour le français, mais il peut être fier de son année et de ses bons résultats !

Fernando Alonso vient finalement à bout de Rosberg au 4ème tour, il est à ce moment la 2ème à 3 secondes de Vettel. Rosberg est à la peine et ne va pas pouvoir résister bien longtemps à Webber, qui finira par le dépasser au tour 6. Sa prochaine cible est la Ferrari d’Alonso juste devant lui. Vettel prend le large et compte près de 6 secondes d’avance à cet instant.

Romain Grosjean nous gratifie d’un superbe footing sur le bas côté de la piste pour rejoindre les stands, et du côté de Button, tout roule (c’est le cas de le dire), il s’est en effet élancé avec les pneus durs contrairement aux autres pilotes (seul Guttierez en a fait de même), ce qui lui permet de remonter plus facilement que prévu, ses gommes présentant moins de graining que les tendres des autres voitures.

Kovalainen sombre dans le classement, il est en 17ème position au 8ème tour, et Jean-Eric Vergne ne fait pas beaucoup mieux, lui qui avait pourtant réalisé une superbe qualification et qui s’était offert la 8ème place sur la grille de départ est actuellement 14ème.

Lewis Hamilton double facilement son coéquipier qui souffre d’une usure prématurée se ses pneus arrière, et Webber se rapproche dangereusement d’Alonso avec l’aide du DRS.

Le premier à passer par les stands est Jean-Eric Vergne au 11ème tour. Le tour suivant, Alonso ne peut plus résister à la RedBull de Webber qui le passe au bout de la ligne droite des stands. Perez continue sa remontée et rentre dans les points au 13ème tour en doublant Bottas. Button aussi est en forme sur l’autre McLaren, il passe Hulkenberg au tour 14 pour le gain de la 7ème place.


Au 15ème tour, l’écart entre Vettel et Webber tourne aux alentour des 10 secondes. Ricciardo rentre aux box dans ce tour et Massa passe Rosberg pour la 5ème place le tour suivant. Les arrêts s’enchainent, Bottas et Sutil rentrent ensemble au 18ème tour. Les mécanos de Force India se montreront plus rapides que ceux de Williams, ce qui permettra a Sutil de gagner une position « sans rien faire ». Felipe Massa ainsi que Sergio Perez rentrent au 20ème tour, Alonso et Hamilton au 22ème.

Sur la piste on assiste à une belle lutte à 3 de front entre Maldonado, Button et Ricciardo. C’est Button qui ressortira en tête de cette jolie passe d’armes du 22ème tour. Décidément en pleine forme, il enchaine directement avec un dépassement sur Guttierez.

Suite des arrêts avec Rosberg au 23ème tour puis Webber au 24ème. Ce changement de pneus va prendre 5.1 secondes (c’est beaucoup !), Alonso en profite pour gagner une position. Vettel rentre le tour suivant mais là, tout se passe bien pour lui (2.6 secondes d’arrêt). Les 2 RedBull sont chaussées en mediums, Alonso est lui en durs. Le scénario du 12ème tour va se reproduire au 26ème, Webber repasse Alonso qui ne peut décidément rien faire contre la RedBull de l’Australien.

Felipe Massa, alors 4ème, est menacé par Lewis Hamilton. Malheureusement pour le Brésilien, les commissaires sportifs vont lui infliger une pénalité assez sévère : un drive through pour avoir roulé sur les zébras à l’entrée des stands. On prévient alors Hamilton de ne pas trop prendre de risques pour double la Ferrari qui va devoir effectuer un passage obligé par les stands… Massa exprime sa rage et son incompréhension à la radio et purge sa pénalité au 35ème tour, en gratifiant le stand de la FiA d’un geste de mécontentement (non, pas celui là, un plus poli). Il va perdre 4 places dans l’opération et ressort 8ème.

La seconde vague d’arrêts commence au 43ème tour avec Adrian Sutil, suivi le tour suivant par Button et Massa. Puis, c’est l’événement en piste : Vettel se fait doubler !! Oui oui ! Bon, c’est par Sutil qui profite de ses gommes neuves pour se remettre dans le même tour que le leader… Fausse alerte !  Rosberg et Perez s’arrêtent au tour 45.

Massa passablement énervé passe DiResta au tour 46, alors que quelques secondes plus tard, Vettel se fait à nouveau doubler !!!!! Encore par un pilote qui était à un tour…

Alerte en piste au 48ème tour ! On aperçoit le pneu arrière droit de Valtteri Bottas filer tout droit dans les barrières de sécurité, puis Lewis Hamilton également avec un pneu arrière détruit. On craint quelques instants revivre de désastre Pirelli de Silverstone, mais en fait il n’en est rien, Hamilton et Bottas se sont touchés, causant les 2 crevaisons et l’abandon du pilote Williams.

Panique dans le stand RedBull ! Cet incident fait craindre une voiture se sécurité, Vettel rentre alors précipitamment alors que Webber devait normalement s’arrêter avant lui. Résultat, les mécanos sont pris au dépourvu et Vettel doit attendre de longues secondes avant qu’on lui apporte les gommes qui lui sont destinées. Webber arrive et va aussi perdre quelques secondes dans l’affaire, car Vettel va le bouchonner un instant. Une aubaine pour Alonso, qui va pouvoir recoller les 2 RedBull (enfin surtout celle de Webber, Vettel disposant toujours de 6 secondes d’avance après cet incident).

Hamilton se voit infliger un drive through pour son contact avec Bottas, il a été jugé responsable de l’accrochage. On continue dans les pénalités avec Van der Garde, drive through également pour avoir ignoré  les drapeaux bleus…

La pluie pointe le bout de son nez aux alentours du 55ème tour, mais seules quelques gouttelettes tombent, on est loin du déluge ! Hamilton après avoir purgé sa pénalité passe Ricciardo au 58ème tour pour la 9ème place. Nouvel abandon français au 61ème tour : la suspension arrière de la Caterham de Charles Pic cède et l’oblige à se ranger sur le côté de la piste.

On assiste ensuite à un accrochage entre Maldonado et Vergne dans les S de Senna au 65ème tour, le français continue sa route normalement alors que le Vénézuélien part en tête à queue. En revenant en piste, le pilote Williams va gêner Button qui arrivait lancé à pleine vitesse.

Le drapeau à damier est présenté à Vettel au 71ème tour, il obtient là une 39ème victoire, un nouveau record de 9 victoires consécutives et égale le nombre de victoires en une saison de Schumacher (13). C’est également son 12ème Grand Prix mené de bout en bout !

Mark Webber conclut sa carrière en F1 par un tour d’honneur sans casque, Massa conclut lui ses 8 années chez Ferrari par des burnouts devant son public et Vettel va à nouveau réaliser quelques donuts pour fêter sa victoire.

On peut signaler la très belle course des 2 McLaren, parties très loin sur la grille (Button 14ème, Perez 19ème) et qui terminent en 4ème (Button) et 6ème (Perez) position. Mais malheureusement pour l’équipe, cette saison restera la première sans podium depuis 32 ans ! Restons dans les chiffres, avec Max Chilton qui réussit un bel exploit en étant le seul à terminer les 19 courses de la saison ! Il est le premier « rookie » qui parvient à réaliser cette performance.

Au classement constructeurs, Mercedes conserve sa 2ème place face à Ferrari, Lotus n’aura rien pu faire après l’abandon de Grosjean et la course très décevante de Kovalainen.

Le classement complet :

classement-gp-Bresil-2013

 

Le classement final des pilotes :

classement-f1-2013

 

Et celui des constructeurs :

classement-f1-constructeurs-2013

 

Voila, c’est fini ! Rendez-vous en 2014 ! Le premier GP de la saison se déroulera le 16 Mars en Australie. D’ici là, blogautomobile vous tiendra au courant des transferts, des présentations de monoplaces et suivra les premiers essais de pré-saison où les nouveaux v6 turbo feront leur apparition !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Crédits Photos : NextGen-Auto.com