On ne sait quoi penser… mais on constate hélas que Lancia n’est pas concerné par ce nouveau plan d’avril 2014 présenté en décembre 2013 !

Fiat annonce qu’il devrait investir quelques 9 milliards d’euros dans de nouveaux modèles en Europe au cours des trois prochaines années afin de relancer l’activité de ses usines italiennes. 

Encore un plan Fiat....

Avec un tel énième plan, le constructeur turino-américain espère mettre fin aux pertes de l’entreprise sur le vieux continent. Fiat continue, au moins dans le discours officiel à préparer le redressement de ses activités en Europe. Ainsi outre le développement de nouveautés pour ses marques premium et haut de gamme que sont Alfa Romeo et Maserati, le constructeur compte élargir la gamme des Fiat 500 et Fiat Panda.

A Fiat les lignes Panda et 500 avec une gamme que l’on pourrait qualifier « d’Entry », pratique et populaire avec la Panda et ses dérivés et un gamme chic et hype déclinée autour de la 500. La gamme Panda devrait acueillir plusieurs nouveautés dont une version dynamique mais aussi un SUV plus grand que l’actuelle Panda 4×4.

Pour la 500 et après la 500X c’est au moment de l’arrivée de la prochaine génération de la 500 (2015 ? 2016 ? 2017 ?), que nous devrions découvrir une 500 Cinqueporte qui complétera la gamme. Par ailleurs la Punto va disparaitre du catalogue remplacée par cette future 500 à 5 ouvrants.

La future stratégie voulue par Sergio Marchionne vise à repositionner les marques et les nouveaux modèles notamment pour aider  la marque au trèfle se repositionner face aux allemandes et aux japonaises. Fiat vise directement Mercedes Benz, BMW et bien sur Audi. La structure hiérarchique des marques italiennes voulue par l’administrateur délégué n’a rien d’innovant puisque  annonce l’ordre suivant :

Fiat – Alfa Romeo – Maserati – Ferrari

Lancia a donc disparu des projets de Sergio Marchionne et Abarth, quoiqu’un peu à part, n’est pas présent dans le nouvel ordre marchionnesque, dommage !

Une chose est sure il est venu le temps de réagir car en Italie, on s’alarme de la situation de l’entreprise dont les usines tournent à mi régime, dont bon nombre de salariés ont passé entre 5 et 6 mois en chômage technique et dont les résultats (hors prise en compte de ceux de Chrysler) sont dans le rouge. L’Anfia se dit préoccupée par la situation périlleuse du groupe industriel turinois et l’impact que cela peut avoir sur les sous traitants et l’économie Italienne en général (Fiat est le premier employeur de la péninsule).

Je terminerai cet énième sujet sur un énième plan par la confirmation d’une vingtaine de nouveautés entre 2014 et fin 2016 (en 2014 : 500X, Alfa 4C Spider, Maserati Levante) et l’annonce de la présentation de l’Alfa Romeo Giulia en 2016 (quarantième annonce officielle au moins autour de ce modèle aussi improbable que le loup blanc !).

Fermez le ban !

Via Quattroporte, Bloomberg, Autoblog.