L’administrateur délégué de Fiat au journal La Repubblica hier lundi : “Toute la production pourrait tranquillement sortir d’un seul site, rendant les trois autres superflus”. Voilà c’est dit.

Objectif maintenu de 1.4 millions de voitures produites en Italie en 2014 après 650.000 en 2009 et probablement à peine plus de 450.000 cette année ! Beau challenge  qui doit surement entrer dans le cadre du fameux (ou fumeux) plan Fiat 2010-2014. Le patron de Fiat, au regard de la production actuelle en Italie fait aussi savoir qu’un nouveau site est ou serait menacé de fermeture et prendrait la suite dans la série des fermetures de Termini Imerese en Sicile. S.Marchionne se fait même très explcite et ferme quand il ajoute qu’aujourd’hui un seul site industriel du groupe automobile italien pourrait à lui seul assurer l’ensemble de la production. Il faut dire qu’en les autos produites en Pologne, en Serbie ou aux USA avant d’être rebadgée et réexpédieés vers l’Europe (Lancia et Fiat) il ne reste pas grand chose en dehors de future monoculture cinquecentiste mise en place, la Panda, la vieillissante mais persistante Punto, la Giulietta et la petite MiTo, on oublierait presque la Sedici, la Bravo, le Qubo, le Doblo !

Alors quel site sera le prochain sur la liste : Mirafiori ? Cassino ? Melfi ? Pomigliano d’Arco ? Probablement un des trois premiers cités

Pour les salariés de Fiat, il reste donc à croire aux paroles de Marchionne qui disait dans le courant du printemps dernier que si un plan d’exportation de voitures italiennes en direction des USA était mis en place, les emplois pourraient être sauvés mais il y a un hic ! Quelles voitures envoyer aux USA ? Le Qubo ? La MiTo ? La Bravo ? La Sedici ? Non je ne vois pas comment Fiat pourra sortir de la spirale avec une marque quasiment moribonde commercialement (Alfa Romeo), une marque qui va vers la monoculture produite hors d’Italie (Fiat) et une marque dont 3 des 5 modèles viennent des USA. La situation de PSA est actuellement difficile mais celle de Fiat ne l’est pas moins surtout avec un Marchionne qui semble bien décidé à faire le ménage ! A suivre.

Via LaRepubblica.