Peut être avez vous vu, entendu ou même reçu le faire part de mariage des deux groupes automobiles ? Une chose est sure c’est fait, Fiat a annoncé ce jour par communiqué avoir définitivement finalisé le rachat de Chrysler qui devient désormais une filiale du groupe italien.

Fiat rachète l'intégralité de Chrysler

Le groupe automobile turinois a annoncé par un communiqué officiel ce mardi : « Fiat (…) a terminé aujourd’hui l’acquisition préalablement annoncée de toutes les parts de Veba dans Chrysler. Le groupe Chrysler est désormais entièrement détenu par Fiat. »
Cette annonce officielle entérine l’annonce faite par les deux parties tout début 2014 après la reprise des négociations engagées durant les fêtes de fin d’année.

Fiat explique que l’achat des 41.46% de Chrysler détenus par le fonds Veba pour l’UAW a été conclu pour un montant total de 3.65 milliards de dollars répartis en un dividende spécial de 1.9 milliard versé ce mardi par Chrysler LLc et un versement en liquide provenant du groupe Fiat pour un montant de 1.75 milliard. L’accord Fiat/Veba pervoit par ailleurs des contributions supplémentaires du groupe Chrysler au fonds Veba pour une valeur de  quelques 700 millions de dollars. Ce montant est divisée en 4 tranches annuelles dont une versée à la signature du contrat. Ainsi Chrysler a payé ce mardi 175 millions de dollars au fonds de santé.

Le groupe italien a par ailleurs expliqué qu’il n’avait pas fait appel aux banques pour un prêt destiné au financement du rachat du groupe automobile américain. Les dirigeants de dire : « Les sommes nécessaires ont été rassemblées grâce aux liquidités disponibles dans le groupe ».

La direction de Fiat explique aussi que les deux parties vont se revoir très vite afin de mettre un terme à l’ensemble de la procédure judiciaire en cours dans l’état du Delaware. Chez Fiat, on se félicite de ce succès économico-financier et on dit fonder de grands espoirs pour ce nouveau groupe automobile qui devrait être le huitième mondial. Nous en saurons plus dès le 29 janvier prochain lors d’un conseil d’administration notamment pour l’affaire du siège du groupe et pour les grandes lignes de la politique industrielle et commerciale du groupe automobile qui pourrait aussi adopter un nouveau nom.
Maintenant que l’affaire est réglée et bien gérée par Sergio Marchionne, il nous reste à voir les plans annoncés passer ou non de la communication à la réalité… et là, on pense bien évidemment Alfa Romeo. A suivre.

Via Fiat, AFP.