Harley-Davidson se lance dans la moto électrique comme ils n’ont cessé de l’annoncer avec le modèle Livewire, premier de leur gamme, dont le prix et les spécifications viennent d’être dévoilés! La moto a commencé à être montrée aux médias en 2014 et .. c’est donc finalement en 2019 qu’elle sera disponible.

Et c’est donc la coquette somme de 29 799 dollars qu’il faudra débourser (au minimum) en Aout 2019 (date de sortie) pour mettre la main sur la bête électrique d’HD ! Ce n’est pas donné quand on sait qu’une moto de la marque Zero – comme nous avions essayé – coute déjà facilement 12 000 euros voir parfois 15-16 000

Mais alors que faut-il retenir de cette moto?

Certes le tarif est élevé mais les prestations sont de la partie. Disponible en 3 couleurs, la Livewire embarque quelques petites choses sympa.

Des performances dignes d’une “vraie” moto: le 0 à 100km/h en 3.5 secondes .. ça décoiffe. Harley-Davidson ne communique pas encore sur la puissance du moteur mais on pense qu’il fait plus de 52 kW et que la batterie serait proche d’une Zero SR soit environ 14 kWh. La moto semble plus lourde que les Zero (une DS 14.4 kWh pesant 187 kilos “tous pleins faits”)

2018 Harley-Davidson 115th Anniversary Celebration.

Côté autonomie Harley annonce 110 miles soit 177 kilomètres et je pense que ça c’est une autonomie avec un mix ville/périphérique.

A bord de la Livewire on trouve bien sur aussi l’ABS et – cool car pas présent sur les Zero – le traction control… ce qui n’est pas de trop vu le couple que délivrent immédiatement les motos électriques.

Frein avant Brembo

Les freins sont des Brembo, les suspensions par Showa, avec réglage de la précharge. C’est du bon matos de ce côté là!

La moto intègre de base deux chargeurs:

  • Niveau 1 c’est à dire la charge lente (comme ce qu’il y a de base sur les Zero et pas mal de concurrentes) sur une prise domestique
  • Niveau 3 c’est à dire sur une station de charge rapide DC Level 3 qui permet d’avoir 80% d’autonomie en 40 minutes, ce que l’on retrouve sur des concurrentes comme la Eva Energica qui elle vaut aux alentours de 25 000 euros TTC.

La moto est équipée niveau électronique avec :

  • un écran couleur tactile 4.3 pouces qui indique évidemment vitesse, autonomie, état de la batterie mais peut aussi servir pour afficher les informations de navigation, la musique, des informations & alertes
  • le service H-D Connect (qui ne sera pas disponible partout dans le monde), développé avec Panasonic et qui permet à distance de savoir l’état de la batterie, l’état de la charge, la position de la moto ainsi que de recevoir des alertes si quelqu’un touche ou bouge le véhicule. Et donc pour cela la moto intègre une connectivité LTE et un GPS ce qui est assez rare même sur des hauts de gamme alors qu’on le trouve désormais sur des scooters électriques à moins de 3000 euros comme le NIU N1S Civic.
Vidéo de démo du service H-D Connect

H-D Connect me fait penser au service GeoRide (dont on a fait l’installation ici avec Leo) développé par le Youtuber Walane. On va voir de plus en plus de véhicules débarquer avec de la connectivité intégrée mais il reste un marché pléthorique: les motos “d’occasion”.

Harley-Davidson va demander à ses revendeurs aux USA qui souhaitent proposer la Livewire à la vente d’avoir sur site une station de charge rapide et des vendeurs dédiés à la Livewire.

Pour la marque, ce modèle devrait attirer des gens qui n’auraient jamais considéré acheter une Harley.

Qu’est-ce que j’en pense ?

En tant qu’utilisateur quotidien d’une moto électrique (Zero S), j’étais très curieux de voir ce qu’Harley sortirait. Bien sûr on avait déjà vu les images de la moto et même des vidéos des prototypes que je vous laisse retrouver sur Youtube.

Harley joue aussi beaucoup sur le son de cette moto pour se démarquer avec une sonorité très travaillée.

Côté design, j’adore le style de cette moto qui a un vrai caractère fort et marqué, qui ne fait pas trop “technologie” .. notamment avec le bas de la moto qui a un design très original et qui abrite – je pense – les chargeurs.

Le prix … euh est assez élevé donc ça va peut être avoir comme effet d’attirer des gens à la moto électrique mais de les voir se rabattre sur des produits comme Super Soco ou Zero (qui annoncera en Février la SR/F), ou encore le scooter électrique BMW C Evolution.

En tout cas Harley prend un tournant qui semble intéressant voir même nécessaire pour une marque dont les ventes n’étaient pas géniales (baisse de quasiment 7% entre 2016 et 2017 niveau mondial), dont le titre boursier a perdu 10% et qui a fermé son usine de Kansas City et celle d’Adelaide (Australie). Sur son segment des grosses motos, la marque est assaillie par BMW & Triumph dont la Bonneville Speedmaster.

Il y aussi ce besoin de rajeunir sa clientèle, c’est un peu le même combat que Mercedes il y a quelques années.. Bref l’électrique est une des façons de revenir dans le jeu pour la marque mythique.

Les selles à clous et les manteaux à franges ne font pas forcément partie de l’imaginaire des trentenaires et des quadragénaires européens ou américains

Julien Dupont-CALBO – Les ECHOs

J’espère avoir l’occasion de voir de près cette Livewire et pourquoi pas de l’essayer en tout cas, car ça m’intrigue!

Je complète et finis mon article par les chiffres des ventes de “motos” électriques en France pour 2018 trouvés via Pierre Rousseau sur Facebook :

🛵BMW C Evo : 846 
🏍️Zero Motorcycles : 211
🏍️Electric Motion :133
🏍️KTM : 23
🏎️Energica : 1