Cela fait longtemps que dans Paris, je vois passer les “motos” électriques de la marque Super Soco et qu’elles m’intriguent. Alors, voulant en savoir plus je me suis dit que j’allais en essayer une!

Et pour ce premier essai c’est donc le modèle dit TC, un équivalent 50 cc, qui est arrivé entre mes jambes. Je disais donc “moto” entre guillemets car c’est vrai qu’en termes de puissance on est plus proche du scooter que de la moto. La maison mère de Super Soco est basée à Shanghai mais la marque explique que le design est en partie fait en Australie.

Il n’y a pas longtemps je vous parlais de la Harley Livewire à venir qui s’annonce sacrément puissante, tout comme la future Zero Motorcycles SR/F. Mais comparons ce qui est comparable: la Super Soco TC est une 50cc qui coûte 3 290 euros TTC (hors primes qui viennent réduire le prix de la bête). Autrement dit, une moto électrique plutôt accessible.

Pour mieux vous parler de cette moto électrique, mise sur le marché par la marque en 2017, rien de tel que de la voir en vidéo (et en 4K s’il vous plait) :

La fiche technique / les spécifications de la Super Soco TC:

  • 3 coloris en France : Noir / Vert Olive / Crème (et ailleurs: Bleu nuit)
  • Autonomie annoncée : 50 à 80 km avec une batterie, le double soit 100 à 160 km avec 2 batteries.
  • Batterie : 11 kilos / constituée de piles Panasonic 18650 – Cycles de recharges : 700 / Batterie additionnelle : 900 euros
  • Temps de charge : 5h30
  • Chargeur externe fourni, se branche soit à la batterie soit à la moto. Le chargeur a un ventilateur intégré donc peut faire un petit peu de bruit
  • Moteur : Bosch Brushless d’une puissance maximale de 2900 watts
  • Garantie : 2 ans
  • Poids : 70 kilos
  • Vitesse max : bridée à 45 km/h , débridable à 70 km/h

Un avis sur cette moto?

La Super Soco TC est définitivement mignonne. Le look roadster rétro combiné aux avantages de l’électrique et à un prix abordable en font – je pense – une option assez sympathique pour les gens qui veulent se mettre au “deux roues” mais qui ne sont pas forcément attirés par les véhicules thermiques ou les cylindrées plus élevées.

La possibilité d‘enlever la batterie pour la charger chez soi est à la fois pratique et.. je dirais nécessaire. Nécessaire car le chargeur n’est pas intégré à la moto donc si vous deviez charger dans la rue il faudrait laisser trainer par terre le chargeur qui n’est pas étanche et que l’on pourrait vous voler. Pratique car cela permet de s’affranchir des contraintes d’un véhicule électrique qui doit être branché : avoir accès à une prise. Là, il suffit d’enlever la batterie pour la charger chez soi.

La roue arrière de la Super Sono TC et le moteur Bosch intégré

Egalement pratique est cette possibilité d’avoir deux batteries dans la moto ce qui fait que vous pouvez avoir plus d’autonomie ou une batterie en charge, et une autre prête à partir dans la moto. Sur le point de l’autonomie d’ailleurs il faut se dire qu’il sera difficile d’atteindre les 80 km annoncés, notamment s’il fait froid et / ou que vous roulez souvent à la vitesse max de la moto ou que vous montez beaucoup de pentes. Il faut donc voir si ce véhicule est adapté à vos besoins en termes de distance à parcourir.

Le bouton Power, fonctionnant avec la “clef” Bluetooth.

Niveau équipements, la Super Soco est assez simple. Pas trop de chichis on est dans un véhicule basique et efficace. Pas d’ABS mais le freinage combiné. Sa clef bluetooth est peut être sa seule originalité.. en effet elle ne se démarre pas en tournant une clef.

Côté petites choses améliorables, je citerai notamment qu‘il serait bien d’avoir un (meilleur) frein moteur.. ce qui contribue grandement à l’autonomie des véhicules électriques (et à une usure moindre des pièces mécaniques). Et également le comodo des clignotants que je trouve difficile à opérer correctement. Un dernier point serait peut être d’avoir encore un peu plus de “punch” au démarrage, il me semble que les scooters type Gogoro utilisés par COUP sont plus francs à démarrer ce qui peut être salvateur à un feu vert parisien 😉

Comodo clignotants

Alors est-ce que les 400 euros qui séparent la Super Soco TC d’un scooter comme le NIU N1S Civic se justifient? Je pense qu’on paye un peu le look mais en perdant le côté pratique du scooter qui bénéficie d’un plus grand coffre et sera moins amoché par un topcase . La Super Soco sera sûrement plus rigolote à conduire et elle permet d’avoir 2 batteries, ce qui n’est pas prévu sur le NIU.

Merci encore à GreenMotorShop.com (Paris) et à Super Soco France d’avoir organisé et permis cet essai. Consultez aussi notre test de la version 125 de la moto nommée TC Max. Merci également à Léo pour son aide lors du tournage de ces images.

Achat: jetez un œil au site Weebot qui vend et livre la Super Soco TC Vintage

N’hésitez pas si vous avez des questions et bien sur pourquoi pas à aller essayer ces véhicules chez GreenMotorShop au 156 rue du Faubourg Poissonnière 75010 Paris.