Le 24 juillet dernier, la Formule 1 officialisait des rumeurs devenues persistantes. L’Allemagne, le Portugal, et l’Italie (pour une troisième course) seront au calendrier F1 2020 révisé entièrement. Conséquence directe de la crise sanitaire qui touche actuellement le monde, le sport a dû se réinventer et trouver d’autres solutions : Grand Prix à huis clos, courses sur un même circuit, reports ou annulations.

Si le calendrier 2020 devait avoir le record du nombre de courses disputées sur une saison (22 au total), avec l’arrivée du Vietnam et des Pays-Bas, il pourra prendre le record du nombre de changements au calendrier d’une saison à l’autre.

Pour cause, la F1 s’est rendue par deux fois en Autriche, puis deux fois en Grande-Bretagne. Si les épreuves de l’été ont été peu chamboulées, l’arrivée d’un deuxième Grand Prix en Italie (Grand Prix de Toscane) sur le Mugello pour célébrer la 1000e course de Ferrari a été un premier pas vers de nouvelles arrivées pour combler cette saison pas comme les autres. Quelques semaines plus tard ont été confirmés le Grand Prix de l’Eifel au Nürburgring et le Grand Prix d’Emilie-Romagne à Imola. Si ces deux circuits sont bien connus des fans d’avant-hier, une épreuve inédite s’intercalera entre les deux avec le Grand Prix du Portugal à Portimao. Le Portugal a en effet déjà accueilli la F1 mais à Estoril dernièrement. Enfin, la F1 a plus récemment annoncé la fin du calendrier avec le Grand Prix de Turquie sur l’Istanbul Park, mais aussi un tracé inédit sur le circuit de Sahkir.

Ce calendrier F1 2020 révisé permettra donc quelques inédits pour le plus grand bonheur des fans de F1 et fan des tracés plus classiques/historiques. De quoi revenir sur chacune de ces épreuves.

Grand Prix de Toscane
13 Septembre 2020

  • Premier Grand Prix : 2020
  • Longueur du tracé : 5,245 kms
  • Nombre de virages : 14
  • Nombre de tours : 59

Si le circuit est connu des amateurs de Moto GP, il l’est beaucoup moins des fans de F1. C’est le premier nouveau venu de ce calendrier F1 2020 révisé. Le Grand Prix de Toscane va suivre le Grand Prix d’Italie à Monza. Son inscription au calendrier F1 2020 révisé est aussi dû au coup de pouce de Ferrari, propriétaire du circuit. Cela permet notamment d’y célébrer le 1000e Grand Prix de la Scuderia dans la catégorie reine. Pas sûr que Ferrari sera néanmoins à la fête au vu de ses performances actuelles.

La F1 ne s’y est jamais rendu pour un Grand Prix officiel, toutefois, elle s’y est rendue par le passé pour des essais privés en cours de saison 2012. Le meilleur temps à la fin de ces 3 jours est à mettre au crédit de Romain Grosjean sur sa Lotus. Le français y avait signé un 1:21.035, devant Vettel et Alonso. Le chronomètre a bien sûr été explosé cette saison. Notamment par Hamilton qui signe une pole position en 1:15.144 et un record du temps en course d’1:18.833.

Le 1000e Grand Prix de Ferrari très animé en piste !

Même si Hamilton s’impose comme souvent cette saison, le circuit a plu. Typé à l’ancienne avec des graviers, ce circuit très rapide et serré nous aura donné de l’animation. Un départ sous haute tension comme dans les catégories inférieurs, puis un restart après safety car qui s’est avéré très intense (voire dangereux) provoquant un carambolage en queue de peloton, deux drapeaux rouges, et seulement 12 voitures à l’arrivée ! Même si la communauté F1 souhaite voir le retour du Mugello au calendrier, il semble toutefois peu probable que celui-ci s’inscrive dans la durée en Grand Prix …

Grand Prix de l’Eifel
11 Octobre 2020

  • Premier Grand Prix : 1951
  • Longueur du tracé : 5,148 kms
  • Nombre de virages : 15
  • Nombre de tours : 60

Le Nürb est connu de tous les fans de sport automobile d’une manière générale. Bien sûr, les courses de F1 moderne s’étant tenues sur le Nürburgring ne se sont pas déroulées sur le Nordschleife long d’une vingtaine de kilomètres.

Le circuit était habitué à accueillir des Grand Prix de F1. Il a accueilli sa première course de F1 en 1951. Par la suite, le Nürb a notamment pris le nom de Grand Prix d’Europe ou encore Grand Prix du Luxembourg. Toutefois, faute de budget suffisant ces dernières années pour accueillir la F1, le Nürburgring avait cessé cette alternance avec Hockenheim pour le Grand Prix d’Allemagne.

F1 Grand Prix d’Allemagne 2013 : victoire de Vettel mais Lotus pas loin !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La dernière édition qui s’y est déroulée est celle de l’année 2013, sous l’ère V8. En 2013, Hamilton signait la pole position pour Mercedes en 1:29.398 sur le tracé court (moins de 5 kilomètres) devant les Red Bull de Vettel et Webber. Toutefois, au départ, ce sont les Red Bull qui s’envolent le mieux et prennent la tête de la course. Cette course est alors marquée par l’arrêt aux stands manqué du côté de Webber, la faute à une roue non fixée. Le pilote repart mais l’une des roues fait son chemin seule et percute un caméraman dans la voie des stands. Plus tard dans la course, le moteur Cosworth de la Marussia de Bianchi explosera et sa voiture, alors qu’il s’était rangé dans l’herbe, retraversera la piste, entraînant la sortie de la voiture de sécurité. C’est donc Vettel qui s’était imposé dans cette course devant les Lotus de Raikkonen et de Grosjean.

Grand Prix du Portugal
25 Octobre 2020

  • Premier Grand Prix : 2020
  • Longueur du tracé : 4,684 kms
  • Nombre de virages : 15
  • Nombre de tours : 66

C’est encore une fois un inédit qui se glisse dans ce calendrier 2020 révisé. Cependant le Grand Prix du Portugal n’est pas une nouveauté dans le monde de la Formule 1. En effet, le pays a accueilli la catégorie reine dès les années 50. Après Boavista, Monsanto, Cascais, et surtout Estoril dans les années 80-90, c’est au tour de Portimao. Le dernier vainqueur du Grand Prix du Portugal est Jacques Villeneuve en 1996 sur sa Williams. C’était à Estoril.

La GP2 Series (prédécesseur de la Formule 2) s’y était rendue dans le cadre du championnat 2009 et un certain Nico Hulkenberg sur ART Grand Prix s’était imposé pour la course 1.

Un peu comme le Circuit des Amériques d’Austin, Portimao est un lieu moderne avec un changement d’élévation intégré dans son aménagement. Le tracé permet aux pilotes de monter et de descendre en pente, avant de plonger vers le dernier virage et de revenir sur la ligne droite des stands. Un tracé qui nous semble tout à fait plaisant.

Grand Prix d’Emilie-Romagne
1er Novembre 2020.

  • Premier Grand Prix : 1980
  • Longueur du tracé : 4,909 kms
  • Nombre de virages : 21
  • Nombre de tours : 63
Un classique de la Formule 1.

Doit-on encore le présenter ? L’Autodrome Enzo et Dino Ferrari est un classique du calendrier de Formule 1, bien qu’il ne soit plus au calendrier depuis une dizaine d’années. Couru sous le nom de Grand Prix de Saint-Marin, le circuit a notamment accueilli le « Grand Prix le plus sombre de l’histoire », le 1er mai 1994 au cours duquel Ratzenberger perdait la vie en qualifications le samedi, et Senna durant la course le lendemain. Sans oublier l’impressionnant accident de Barrichello le vendredi précédent. Pour ne citer que ces tragiques événements.

Grand Prix de Saint-Marin 2006 : Schumacher s’impose !

Toujours est-il que le circuit s’est amélioré en sécurité et est un tracé apprécié des pilotes. Même si les F1 de l’ère hybride actuelle ne s’y soient encore jamais rendues. En 2006, dernier Grand Prix de Saint-Marin en date, c’est Michael Schumacher qui avait signé la pole position en 1:22.795, devant les Honda de Button et Barrichello. La course avait alors été globalement dominée par la Ferrari de Schumacher, qui s’imposait pour la première fois de la saison. Mais l’allemand a été durant une grande partie de la course sous la pression d’Alonso et sa Renault. Ceux-là même qui gagneront les titres pilote et constructeur cette année-là. Une toute autre époque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un Grand Prix d’Emilie-Romagne comme aucun autre au calendrier.

Sur la grille, seul un pilote a déjà roulé en Grand Prix sur le circuit d’Imola, le doyen : Raikkonen. Un circuit qui a peu réussi au Finlandais. Son meilleur résultat est une 2e place sur le podium (son unique à Imola) en 2003, bien qu’il ait réalisé la pole position en 2005. AlphaTauri a notamment réalisé en début de saison un shakedown sur ce même circuit et pourrait bénéficier du manque de roulage des autres écuries plus qu’ailleurs, et pour cause.

Cette année, saison particulière oblige, le format de cette édition a été lui aussi révisé. En effet, le Grand Prix ne se déroulera pas sur un week-end de 3 jours mais simplement de 2 jours ! Exit les EL1 et EL2, une seule séance d’Essais Libres aura lieu avant les qualifications.

Grand Prix de Turquie
15 Novembre 2020.

  • Premier Grand Prix : 2005
  • Longueur du tracé : 5,338 kms
  • Nombre de virages : 14
  • Nombre de tours : 58

Encore une bonne surprise au calendrier F1 2020 révisé par la COVID-19. Le circuit d’Istanbul Park est probablement l’un des plus réussis de Tilke, et apprécié des pilotes et des fans. Le virage 8 est indéniablement le plus impressionnant et l’un des plus beaux du calendrier avec son quadruple gauche.

Le circuit a accueilli la F1 entre 2005 et 2011 et même s’il était populaire, le manque de public dans les tribunes du rendez-vous turc a condamné la tenue du Grand Prix de Turquie.

Grand Prix de Turquie 2011 : victoire tranquille de Vettel.

Retournons quelques instants au Grand Prix de Turquie 2011, le dernier en date. Cette année-là, Red Bull et Vettel dominent la catégorie. Le Grand Prix est la 4e manche du championnat. Vettel a déjà 3 pole position et 2 victoires. L’allemand réitère en qualifications pour s’adjuger sa 4e pole de la saison en 1:25.049. Le lendemain en course, Vettel domine aisément la course, ne laissant la tête de la course à Button qu’un seul tour. Il devance sur le podium son coéquipier Webber et la Ferrari d’Alonso.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parmi la grille actuelle, Raikkonen (2005) et Hamilton (2010) sont les deux autres vainqueurs du Grand Prix de Turquie toujours en activité.

Grand Prix de Sakhir
6 décembre 2020.

  • Premier Grand Prix : 2020
  • Longueur du tracé : 3,543 kms
  • Nombre de virages : 11
  • Nombre de tours : 87

Un Grand Prix de Bahreïn que l’on connaît, dans une configuration que l’on ne connaît pas. Après l’Autriche et la Grande-Bretagne, le circuit de Sakhir accueillera deux Grand Prix consécutifs. Toutefois, contrairement aux deux précédents, le circuit bahreïni accueillera la F1 sur deux tracés différents. Pour les besoins du calendrier F1 2020 révisé il y a le circuit classique, et l’autre dans une configuration différente, configuration « externe » (« outer track » en anglais). On le qualifie alors d’ovale (même si dans les faits, on est loin  de l’IndyCar ou de NASCAR).

Une configuration qui devrait alors battre un record en particulier : le temps au tour le plus court de l’histoire de la Formule 1. Selon les estimations, les monoplaces devraient rouler aux environs de 55 secondes au tour. Le record actuel est détenu depuis 1974 par Lauda. C’était sur le circuit de Dijon-Prenois en 58,79 secondes (c’est d’ailleurs le seul chrono sous la minute) ! Actuellement, seule l’Autriche au calendrier flirtait avec la minute au tour. Ce tracé de Sahkir est donc une alternative plutôt intéressante que de rester deux fois sur le même tracé deux weekends consécutifs.

Ces annonces ont ravi les fans !

Dans tous les cas, ce calendrier F1 2020 révisé nous offre une saison plutôt complète. Certes, ce ne sera pas le record attendu de 22 courses, mais cela a favorisé la venue de tracés inédits ou retour de certains classiques.

A l’heure où vous lirez ces lignes, le Grand Prix de Toscane aura vu le drapeau à damier et peut nous donner une sorte de mise en bouche des circuits suivants. Les pilotes sortent ainsi de leur zone de confort avec des tracés sur lesquels ils ont l’habitude de rouler et sont parfois mis à rude épreuve (on a ressenti l’épuisement des pilotes sur le tracé très exigeant du Mugello). Il nous tarde de voir les suivants !

Crédits photos : Formula 1, Scuderia Ferrari, Eurosport, Challenges, Getty Images