Trois informations Saab ce matin et au bout du compte du tout et du rien !

Je vous explique comment en trois informations, ça part dans tous les sens, pour le meilleur et pour le pire ! C’est à y perdre son suédois tant il y a de « chinois » dans l’ensemble des propos et des infos…

Commençons par le communiqué de Reuters qui nous fait savoir que les diplomates suédois en poste en Chine ont enquêté sur Hawtai et après analyse des chiffres et des données fournis par le constructeur chinois et à la lecture des notes rédigées par les fonctionnaires de l’ambassade, on pourrait avoir de sérieux doute sur la fiabilité et surtout la capacité financière de Hawtai. Ainsi on apprend que le petit constructeur chinois pourrait avoir fourni des données financières erronées, voire falsifiées… Des informations que le porte parole du groupe chinois refute en bloc en mettant en avant qu’en Chine, un industriel ne peut fournir de fausses informations puisque sa comptabilité est soumise au contrôle et à la validation des instances gouvernementales, reste que le doute est permis puisque cela c’est déja vu dans le business industriel et commercial, aussi bien en Chine qu’ailleurs !

On poursuit l’affaire en découvrant que Hawtai n’aurait pas la capacité financière pour injecter les dizaines de millions de dollars prévus par l’accord Saab/Hawtai et pour corser l’affaire, on a bien la confirmation que le gouvernement chinois n’a pour l’instant donné aucun accord pour l’établissement officiel de ce partenariat Saab/Hawtai  ( cf  Cas Hummer  ). Ca sent donc de nouveau un peu le roussi du coté de Trollhättan…

Dans un entretien donné en début de semaine, on apprend de la bouche de Victor Muller, décidément toujours optimiste, que dans le cadre du partenariat Saab/Hawtai, Saab pourrait bien, par l’intermédiaire de ses concessionnaires distribuer en Europe ou ailleurs des voitures du contructeur chinois. Ceci se ferait dans le cadre d’un accord de réciprocité qui engage les deux constructeurs à mettre à disposition l’un de l’autre les réseaux de distribution nationaux et internationaux. Des Hawtai chez les distributeurs Saab, pas sur que ce soit une bonne idée et surtout pas sur que ce soit possible quand on connait les très mauvais résultats des constructeurs automobiles chinois lors du passage à l’EuroNcap…d’ailleurs qui voudra un SUV Hawtai B35 qui est un plagiat de Cayenne avec une calandre à la façon Bentley, une berline B11 ou B21 directement concurente de la 9-3 ? Bof, bof…

Dans  l’interview donnée à Autocar, on apprend que sera donné ces jours l’accord définitif pour le lancement du programme 9-1 développé autour de la plateforme de la Mini actuelle et du moteur 1.6 L né BMW/PSA que l’on retrouvera sous le capot de la prochaine Saab 9-3 qui est l’une des deux voitures vitales pour Saab si elle sort bien en 2012/2013 ! Aussi je vous propose deux nouvelles illustrations pour cette future berline moyenne !

 

Un feuilleton suédois à suivre une fois encore mais finalement un avenir c’es un avenir pas si radieux que ça qui s’annonce si on se fie aux propos mais à l’image du patron de Saab, restons optimistes !

EDIT : Il y a quelques minutes, par un communiqué assez laconique, Spyker a annoncé que l’accord entre Saab et Hawtai était purement et simplement annulé car le constructeur chinois ne pourra obtenir les accords gouvernementaux nécessaires pour s’associer à Saab. Ainsi la totalité de l’accord est résilié et Saab indique qu’il rediscutait avec le bien plus important et fiable groupe industriel BAIC. Néanmoins, on dit toujpurs être en raltion et en discussion avec les dirigeants d’Hawtai qui, avec ce pseudo accord, s’est fait un petit mois de com’ internationale à bon compte !

Alors, retour en grâce d’Antonov ? Accord envisageable, comme je vous le disais il y a quelques jours, avec BAIC ? Mort ? Tout est possible mais le sauveteur providentiel avec accord signé en 3 semaines à peine est une piste peu crédible que le constructeur suédois doit oublier .

Via Reuters, Autoblog, Spyker, Autocar, MotorForecast.