Vice président de Kia Motors Europe jusqu’en 2008, à la tête du cabinet de conseil et d’audit Cap Geyser depuis cette époque, Jean Charles Lievens revient aux affaires dans le secteur automobile via le Royaume Uni et la firme d’Hethel, c’est à dire Lotus.

Jean-Charles Lievens arrive chez Lotus.1

C’est donc désormais dans la région de Norwich que JC Lievens aura ses  quartiers et fera valoir ces presque quatre décennies d’expérience dans le monde magique de l’automobile (37 ans exactement). Le français choisit par JM Gales et l’équipe dirigeante de Lotus aura la charge d’analyser le maigre réseau Lotus d’Europe du sud, de le repenser et de le relancer à la conquête de la clientèle perdue notamment durant les années Bahar.

JC Lievens intègre la firme d’Hethel avec comme mission de superviser le réseau Lotus en France, Italie, Espagne et Portugal. Le constructeur anglais explique : « La mission de Jean-Charles Lievens est de renforcer le réseau avec des partenaires professionnels et qualifiés afin d’optimiser, d’augmenter la présence et d’accroitre les ventes de la marque Lotus dans la région du sud de l’Europe« .

Lotus semble espérer que JC Lievens obtiendra avec la marque le même genre de résultat qu’il avait obtenu avec Kia en multipliant pas plus de trois les ventes de la firme sud coréenne en Europe. Il aura en charge de remettre sur les rails de succès les Elise, Exige et Evora et leurs futures évolutions ou les prochains modèles de la marque.

En France, il aura en charge dans un premier temps les concessions Chassay, Marcassus, Verbaere, le Garage Dizier et TLA qui assurent actuellement la présence de Lotus dans l’hexagone. Il pourrait aussi travailler à la création future d’un ou deux points de vente ou de SAV supplémentaires mais avant cela il faudra redonner des couleurs à Lotus. Pour mémoire, en 2013, Lotus a livré 77 autos alors qu’en 2010 ce sont 200 unités qui prenaient la route.

Pour la première partie de l’année, Lotus aura livrée sur le territoire quelques 77 autos sur 7 mois ce qui laisse espérer un année 2014 à 120 ou 130 autos ce qui représenterait une belle hausse des ventes de l’ordre de 60 65%. A suivre dans les prochains mois notamment au moment du salon de Genève 2015 lorsque Lotus présentera quelques nouveautés et son nouveau business plan pour l’avenir.

Via Lotus.