Une première Class Action vient d’être lancée contre Nissan à la cour fédérale de Los Angeles pour les annonces mensongères qu’auraient faites le constructeur aux sujet de l’autonomie et des batteries de la Leaf.

Nous en avons déjà parlé cet été, les propriétaires de Leaf se sont regroupés en une Class Action qui vise à mettre en accusation Nissan pour contradiction entre les prescriptions d’utilisation de la Leaf et la publicité faite autour de son autonomie théorique ou supposée. Ainsi et comme en Europe, la Leaf revendique aux USA une autonomie de 160 km avec des batteries rechargées à 100% mais dans le même temps, le constructeur explique via son manuel d’utilisation et ses préconisations de ne pas recharger les batteries à plus de 80% ce qui fait que d’un coup d’un seul l’autonomie chute de 160 à 128 km.
Par ailleurs, les acheteurs de Leaf reprochent à Nissan de ne pas avoir mis en avant un vraie défaut de conception de l’auto, à savoir  l’absence de système de refroidissement du pack de batteries, système qui est présent chez les concurrents notamment Ford et Chevrolet. On apprend ainsi que l’absence de ce système, essentiellement sur les voitures qui roulent dans les régions à forte chaleur, entraine des dégâts irréversibles sur les batteries qui diminuent leur capacité de charge et leur durée de vie. On fera bien sur abstraction des problèmes liés au froid qui sont bien évidemment connus de tous !

D’après les plaignants et les premières expertises, la dites batteries de Leaf perdraient déjà entre 25 et 27% de leurs capacités au bout de 12-18 mois alors que Nissan annonce une perte de 20% des capacités au bout de… 5 ans ce qui n’est pas vraiment la même chose. Les avocats de cette action collective en justice précisent d’ailleurs que la perte de capacité n’est pas couverte par la garantie 8 ans du constructeur ou 100.000 miles (~161.000 km). Cette Class Action est selon les avocats une première mais ne devrait pas être une dernière car d’autres actions se préparent elles aussi dans différents états où la voiture est vendue.

Par ailleurs, InsideLine et Edmunds relatent que des concessionnaires Nissan de l’Arizona viennent de racheter, pour Nissan USA, des Leaf à des clients mécontents afin d’éviter tout problème et toute action locale en justice. Nissan explique que ces rachats sont à prendre comme des gestes de bonne volonté de la part du constructeur qui veut apaiser la situation. Cette action semble être la première réponse du fabricant japonais à la mise en place d’un groupe de clients mécontents qui se sont regroupés afin de mener une action contre Nissan.

La filiale US du constructeur explique via David P. Reuter, vice président de la communication de Nissan America :  » L’enquête de notre entreprise a déterminé qu’il n’y avait pas de défaut avec la Nissan Leaf et dans cette affaire nous avons profité d’une disposition de la loi de l’état d’Arizona qui permet le rachat d’un bien en cas de mécontentement d’une des parties et d’en estimer la valeur de rachat ».

Nissan ajoute que le groupe des clients de Phoenix ne représente qu’une infime minorité des clients Leaf si on le compare au nombre d’autos vendues depuis bientôt 2 ans. Nissan a vendu à ce jour plus de 38.000 Leaf dans le monde entier, un peu plus de 14.000 aux USA ( 9000 en 2011) et le constructeur estime ces actions et Class Action comme minimes. On rappellera que depuis le début de l’années 2012, les ventes de Leaf aux USA ont chuté de près de 28% au bénéfice de la Volt qui, si elle ne fait pas de miracle en terme de chiffres de vente, ne pose pas de problème particulier en terme de fiabilité et d’autonomie. Tout cela sans oublier les excellents chiffres de ventes des hybrides du groupe Toyota (avec le très bon démarrage américain de la Prius Plug-in) qui accroit encore son emprise sur le marché nord américain avec ses modèles hybrides. Je ne reviendrais pas sur les ventes quasi symboliques ou militantes de la Leaf en Europe mais une chose est sure, les VE entrain de faire exploser le marché ce n’est pas pour demain !

Via InsideLine, Green Patent Blog, Reuters.