Hyundai ix35

Hyundai est une marque en plein essor surtout depuis 2 ans. Ses ventes ne cessent d’augmenter.  Hyundai avait en 2009 une part de marché française de 1,8%, en 2013 elle en a 3,8%. Pour pouvoir répondre à la demande européenne, la marque a mis toutes les chances de son côté, à commencer par créer des voitures spécialement pour l’Europe qui sont elles-mêmes conçues en bureau d’études, puis construites en Europe (Allemagne notamment).

Le SUV actuel, sorti en mars 2010, a déjà rencontré un joli succès. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, les nouvelles modifications du iX35 sont donc presque invisibles. C’est en mai 2013 que Hyundai dépasse les 250 000 ventes de son SUV compact (en attendant le petit iX25 !).  Le iX35 en 2013 est 6 ème devant le RAV4. Les motorisations sont essentiellement diesel et vont de 115 à 184 ch en passant par une version intermédiaire 136 . Côté essence, il n’existe que  le 1.6 L de 135 ch. Le moteur le « plus propre » est le 2.0 136 qui n’émet que 135 gr/CO2. Seule la version diesel 115 chevaux ne reçoit pas de malus. La version 184 chevaux, a bien évidemment un malus de 1300 € (selon la législation 2013, ce sera différent en 2014).

Il existe en 2 et 4 roues motrices. 71% des ventes sont faites en 2 roues motrices. La gamme se compose de 5 versions : Evidence, Inventive, Sensation, Premium et Premium Limited. Le régulateur de vitesse arrive dès le pack Inventive ainsi que les sièges chauffants. Dans le pack Sensation, la caméra de recul apparaît ainsi que la climatisation bi-zone. Le Premium a en plus le GTP et le toit panoramique ouvrant. Le Premium Limited rajoute la sellerie cuir. Les prix s’échelonnent de 21.950€ jusqu’à 36.550€. On notera que le système FLEX STEER est devenu une option . Il  permet de faire varier le degré d’assistance et la réactivité de la direction. Trois modes sont au choix  en options: Confort, Sport et Normal. Un gros travail  a été fait sur l’amélioration des suspensions et de la direction.

Pourquoi acheter ce  SUV ?

On achète d’abord cette voiture pour son design qui est en correspondance avec l’esprit « fluidic sculpture ». L’ix35 a justement le raffinement du détail : Hyundai propose pour la première fois sur ce modèle des projecteurs i-Xénon et des feux de position et de jour à LED. De nouvelles jantes sont aussi disponibles en 16,17 et 18 pouces. Dans l’habitacle, les matériaux de qualité sont désormais présents sur les sièges et contre-portes munies de porte-gobelets et d’un pare-brise obscurcissant.

Hyundai veut aussi se mettre au vert en faisant un ix35 à l’hydrogène, qui arrive très bientôt. Hyundai envisage d’en produire 1000 d’ici 2015. La marque travaille sur cette technologie depuis 1998.

Hyundai ix35 Fuel Cell

Et si on passait à l‘essai ?  Hyundai attend beaucoup de ce SUV. Elle nous a  donné  rendez-vous à ST Tropez  fin septembre 2013 pour essayer le nouveau iX35. Nous avons donc pu  tester l’iX35 4X4 version haut de gamme avec son moteur diesel de 2.0L 184 chevaux automatiques. Ce SUV se comporte plutôt bien sur route,  en circuit ou  autoroute mais dès que nous nous retrouvons sur une route sinueuse on perd facilement le contrôle de la trajectoire. Lorsqu’on appuie sur la pédale, la puissance n’arrive pas instantanément mais elle est présente. Le freinage est correct. La boite automatique réagit bien et vite en fonction de la conduite que l’on adopte. En parlant de conduite, Hyundai a intégré le même module que sur la I30, c’est-à-dire un mode éco, sport et normal.

Nous avons donc testé ces différents modes. En mode éco, la boite est plus longue, même un peu trop. Lorsque l’on passe en mode sport, elle devient réactive. On se prend vite au jeu du « j’essaie  de consommer le moins possible ». La marque annonce une consommation de 8.0 L /100 km sur notre parcours ( ville/ autoroute / route ) nous étions plutôt autour des 9.2 L.

Nous sommes bien installés à bord ce SUV puisque nous sommes en hauteur, les sièges sont confortables,  les boutons sur le volant sont nombreux mais comme toutes le voitures actuelles. On notera que l’habitabilité est meilleure que sur le Qashqai.

 

 

Petits points négatifs :       Sur la portière côté conducteur se trouvent 3 lignes de boutons qui permettent de gérer les vitres et le verrouillage centralisé ; ce n’est pas très pratique et l’on se perd dans les boutons. Certains plastiques disparaissent . Sur les routes sinueuses, la voiture vire beaucoup, si on compare par rapport à  l’ancien modèle il y a un progrès mais on est encore loin d’un concurrent tel que le Tiguan.

Le poids d’environ 1 ,7 tonnes ne facilite pas la tâche et fait pencher la voiture dans les virages. Enfin, lorsqu’on a ce type de véhicule ce  n’est pas un problème.

Si le SUV est équipé d’un GPS, celui-ci peut bénéficier de 6 mises à jour annuelles gratuites. L’antenne a également évolué puisque maintenant elle est type « requin ».

Hyundai ix35

Et si on quittait la route ?

Dans les chemins où le goudron n’existe pas encore, le ix35 se débrouille en général plutôt pas mal.

Lorsqu’on circule sur un sentier où il y a quelques bosses, on avance à allure modérée ce qui est nécessaire pour ne pas dire obligatoire, le iX35 fait son travail correctement grâce aux 4 roues motrices qui se déclenchent automatiquement si besoin.

Nous avons même pu le tester dans un chemin en descente, bosselé et glissant. Résultat : nous en sommes sortis sans trop forcer. Comme on peut le voir sur la photo, ce genre de sentier est quand même la limite pour cette auto. C’est donc un SUV qui peut sortir de la route mais pas un 4×4 comme on l’entend chez Land Rover ou Jeep.

  Et si on faisait une conclusion ?

Dans l’ensemble, c’est un SUV qui se démarque des autres essentiellement par son design dynamique (encore que son cousin de chez Kia, le Sportage fasse un carton sur le marché), ses équipements et sa garantie de 5 ans    ( kilométrage illimité ). Il a bien évolué  par rapport à l’ancien iX35. Si vous ne cherchez pas une voiture à la tenue de route parfaite en conduite rapide (son plus gros défaut est surtout constaté en virage avec une suspension pas assez ferme et une sensation qui donne l’impression que le SUV cherche son bon appui), mais qui est SUV assez valorisant, pratique cette voiture est faite pour vous !

Merci à Hyundai et son équipe pour l’accueil durant ce séjour sur la Cote d’Azur.

Crédits photos : Flavien Jaouen pour Blogautomobile, Hyundai.