Giulia PROFIL

La gamme anémique dont souffre Alfa Romeo depuis quelques années va enfin être dépoussiérée au cours de l’année 2016 avec l’arrivée de la Giulia et le restylage des MiTo et Giulietta.

Le Biscione renaitra-t-il enfin de ses cendres ? Espérons-le… Alors que Lancia est définitivement enterrée, les choses s’éclaircissent un peu pour Alfa Romeo qui s’apprête à lancer trois nouveautés en moins d’un an, chose qui ne lui était pas arrivée depuis plusieurs décennies.

Lors des derniers résultats financiers du groupe FCA, Big Boss Sergio Marchionne a annoncé un « petit » retard dans le développement des huit nouveaux modèles au Trilobo, en repoussant l’échéance à 2020 et plus 2018 comme initialement prévu. La faute aux marchés chinois et brésiliens, pas assez rapporteurs d’argent pour le groupe face aux prévisions, et le choix de redistribuer les fonds disponibles vers Jeep pour developper de nouveaux modèles et renouveler la gamme (à l’image du Wrangler qui verra sa copie revue en 2017) sur un marché américain qui retrouve de sa superbe et un prix du baril de pétrole qui lui est au plus bas. Si les Américains achètent en masse et que l’essence ne coûte rien, pourquoi se priver de développer de nouvelles bonnes grosses Jeep après tout ?

La rentabilité plutôt que la passion ? C’est un peu ça, puisque Maserati pâtira également de ce changement de cap en voyant ses projets de développement et de sortie repoussés. Pour nous consoler, l’Alfa Giulia devrait enfin arriver après l’été et MiTo et Giulietta se verront… rafraîchies dans quelques semaines.

Giulia 2

L’Alfa Romeo Giulia QV en balade avec ses ainées.

Giulia 1

Annoncée en grande pompe en juin dernier, la nouvelle et tant attendue Giulia reste encore au stade frustrant de… tant attendue. Initialement prévue pour décembre 2015 puis pour le printemps 2016, Sergio Marchionne a finalement promis que la belle titillera nos chaussées juste après l’été 2016. Présentée uniquement en version sexy sportive Quadrifoglio Verde de 510 ch (nous en parlions ici), le prochain Salon de Genève sera l’occasion pour le constructeur de présenter officiellement la gamme « grand public » de la Giulia.

Giulia QV

On connait toutefois déjà les motorisations qui équiperont la berline au Trilobo, puisque trois diesel et cinq essence viendront faire battre le cœur de l’Italienne :

  • Trois 4 cylindres 2.2 JTDm 150 ch, 180 ch et 210 ch, deux ou quatre roues motrices (pour les deux plus puissantes), BVM ou BVA 8 pour les trois.
  • Trois 2.0 essence 220 ch, 250 ch et 280 ch, deux ou quatre roues motrices, BVM ou BVA 8.
  • V6 de 490 ch en plus de celui de 510 ch réservé à la QV.

Alfa choisit donc pour le lancement des motorisations inédites et plutôt puissantes, confirmant ainsi le positionnement dynamique, voire sportif, de sa Giulia. Loin de la version dévergondée, plusieurs clichés volés laissent d’ailleurs apparaitre les formes des versions plus classiques, avec des jantes moins exubérantes et des boucliers moins… agressifs.

Aucune précision quant aux équipements, même si la présentation intérieure devrait en toute logique reprendre ce que l’on avait pu voir sur la QV. Idem pour les tarifs, qui seront eux dévoilés au cours du Salon de Genève.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En attendant la sortie de nouveaux modèles et de nouvelles appellations, Alfa va en profiter pour dépoussiérer ses modèles existants. Lancée respectivement en 2008 et en 2010, la MiTo et la Giulietta pourront ainsi compter dans quelques semaines sur un léger restylage afin de rester dans le coup. Dessinées par les équipes de design maison du constructeur à Arese, il faut dire que les deux modèles passent les années sans se démoder grâce à des lignes extrêmement réussies et un dessin intemporel.

Giulietta New

Au niveau du look, leur restylage va être l’occasion d’adopter la calandre à nid d’abeille lancée sur Giulia et de se parer du nouveau logo de la marque. Les équipements devraient eux être alignés avec les standards technologiques du moment, alors que les motorisations vont elles aussi en toute logique évoluer. FCA choisit donc de soigner MiTo et Giulietta pour leur fin de carrière et avant leur véritable renouvellement qui arrivera d’ici… 2020.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À lire : nos essais des MiTo QV et Giulietta QV.

Photos : Alfa Romeo, worldcarfans, autocar.