Hans Peter Porsche est le cousin de Ferdinand Piech et de trois ans son cadet. Il n’en est pas moins un des gros et puissants actionnaires du constructeur de Zuffenhausen. 

Hans Peter Porsche

Aussi ce week end dans un entretien rapporté par Automobilwoche et Welt am Sonntag, l’héritier donne son point de vue sur ce que doit être Porsche. Hans Peter Porsche explique posément mais avec conviction et une certaine fermeté que Porsche ne doit pas se fixer des objectifs de ventes annuels trop ambitieux et toujours revus à la hausse. Selon lui, de tels desseins économico-industriels risqueraient à moyen terme de diluer l’image de l’entreprise et d’être néfastes à l’exclusivité de la marque sur les marchés.

Le petit fils de Ferdinand Porsche estime que si la marque veut rester prestigieuse mais aussi exclusive pour les acheteurs, il y a un cap dans la production à ne pas franchir. Pour H.P Porsche, cette limite se situe aux environs de 200.000 véhicules vendus chaque année. Il estime qu’aller  nettement au delà des 200.000 autos vendues chaque année pourrait nuire à l’entreprise et à ce qu’elle représente.

Siégeant au Conseil de Surveillance de Porsche, Hans Peter Porsche est un des membres influents et écoutés chez le constructeur stuttgartois mais qu’en est il du coté du directoire de VAG à Wolfsburg où l’on veut aller toujours plus haut… même si sur quelques marchés les ventes marquent, en 2013, un certain tassement !
Ce n’est d’ailleurs pas le cas de Porsche dont les ventes continuent de croître et qui devraient s’approcher des 150.000 exemplaires en 2013.

Via Automobilwoche, Welt am Sonntag.