Grosse activité médiatique depuis une semaine pour le groupe PSA. Après l’affaire Dongfeng, la possible cession des parts dans Faurecia, l’arrivée de Carlos Tavares, le retraite chapeau de Philippe Varin, c’est au tour du site de Rennes La Janais d’être mis en avant avec deux annonces importantes qui laissent espérer la pérennisation du site breton pour les prochaines années.

PSA Rennes la janais par AFP

Le groupe automobile va investir dans le site rennais entre 2014 et 2016 une somme d’environs 90 millions d’euros afin d’y produire la nouvelle plateforme modulaire EMP2. Quelques 30 millions de plus seront investis dans le site de La Janais afin de le moderniser et de le mettre aux normes industrielles et productives.

L’usine bretonne de PSA savent depuis le comité d’établissement qui se tenait hier qu’à partir du milieu de l’année 2016, ils auront à produire le successeur de l’actuel 5008 qui sera, comme le modèle actuel, un monospace de milieu de gamme disposant de 5 ou 7 places et des des dernières motorisations essence et diesel du groupe Peugeot. Le constructeur espère produire aux environs de 70.000 véhicules/an dès l’année 2017 grâce au 4200 salariés présents sur place qui, d’ici là, vont continuer de fabriquer les les 508 et C5.

Via PSA, Les Echos, AP.