Les hommes changent mais pas les “bonnes idées” ! On en parle depuis des années, on nous les avait promis, on y croyait à moitié et bien les voilà, ils débarquent sur nos routes, je veux parler des fameux radars-tronçon qui verbalise non plus à un instant donné mais sur une vitesse moyenne.

C’est donc ce mercredi 20 juin que le premier système de radars-tronçon a été mis en fonction et ce sont les chanceux automobilistes bisontins qui vont profiter les premiers de ce nouveau système de contrôle la vitesse et de verbalisation automatique. Pour rappel, le système est composé d’un système de deux caméras distantes de plusieurs kilomètres qui lisent et mémorisent les plaques d’immatriculation via le SCALP (Système de contrôle automatique et de lecture des plaques), puis les données recueillies par les caméras, c’est à dire l’immatriculation, la date et les heures d’entrée et de sortie du tronçon surveillé sont envoyées à un ordinateur central qui calcule la vitesse moyenne et la compare automatiquement avec celles prévues par la signalisation. Si vous êtes en dessous, pas de problème, si vous êtes au dessus, c’est l’envoi automatique du PV au titulaire de la carte grise concernée par l’immatriculation. Attention, ces radars ne flashent plus (fonctionnement en infrarouge) et ils peuvent servir à répérer grâce à leurs plaques les voitures volées, les changements de file intempestifs mais aussi les camions sur les mauvaises files, les camions qui circulent les jours où ils ne sont pas autoriser à circuler (départ en vacances notamment) ou les tronçons qu’ils ne peuvent pas emprunter (notamment certaines rocades urbaines). Tous les types de véhicules seront désormais concernés y compris les motos. Que du bonheur !

Si l’on en croit le ministère de l’intérieur et la Sécurité Routière, les radars tronçon seront installés sur les secteurs routiers considérés comme fortement accidentogènes mais il y a fort à parier que l’on retrouvera très vite ces radars sur les secteurs routiers fortement rentables financièrement pour les caisses de l’état. D’ici à la fin de l’année 2012 ce ne sont pas moins de 40 radars-tronçon qui seront mis en service sur les routes françaises et le rythme devrait se poursuivre durant les prochaines années (40 en six mois = 80 en 12 mois).

Dans l’immédiat que le premier de ces radars “new gen” est installé sur la RN57 dans le contournement de Besançon, suivront la semaine prochaine celui du pont de St Nazaire puis celui de la RN21 à Pujols dans le Lot & Garonne début juillet. Il ne faudra pas oublier celui qui existe déjà depuis le mois dernier dans le Val d’Oise Durant le premier mois de mise en service et surement pour que l’on s’habitue, les radars ne verbaliseront pas mais ce sera chose faite dès le 1 août prochain.

Au chapitre des déclarations, on notera celle, bien sur, de Chantal Perrichon qui a dit : “Ces radars sont vraiment une des réponses possibles pour les conducteurs qui se jouent des radars fixes, en freinant à leur hauteur et en réaccélérant ensuite”, on imagine sans peine que la présidente de la Ligue contre la violence routière voit ainsi un pas de plus vers le Lavia dont elle rêve depuis des années… De son coté , J.Y Salaün se réjouit de la mise en place de ce système qui permettra de mieux contrôler le respect de la législation routière notamment dans les tunnels, sur les ponts où cela était difficile à faire jusqu’à présent. De leur coté, les associations d’automobilistes disent être en accord avec ce système dans les endroits vraiment accidentogènes afin de remplacer une possible succession de radars mais elles sont bien plus réservées sur un usage pour des tronçons de 40 ou 50 km sur les autoroutes. Dans ce dernier cas, c’est le chiffre et la rentabilité qui seront privilégiés sur la sécurité (somnolence notamment sur autoroute).

Dernière chose à savoir, tous les tronçons “radarisés devront être précédés par la présence d’un radar dit pédagogique qui vous indiquera votre vitesse avant de rentrer dans le dit tronçon surveillés par les caméras. Voilà vous êtes prévenus, à vous de jouer !

Via LeParisien, SécuritéRoutière.