Du 2 au 6 Octobre 2014, c’était cette année les dates du Rallye WRC Français, en Alsace, sur les terres de notre multiple Champion du Monde WRC : Sébastien LOEB.

Ce rallye était annoncé comme l’un des plus passionnants de la saison mais aussi le rallye où Sébastien Ogier aurait dû être champion du monde 2014. Pour fêter ce titre mais aussi celui du championnat du monde constructeur, Volkswagen Motorsport avait mis les petits plats dans les grands et avait invité des clients, un compère de la Presse Française ainsi que BlogAutomobile à intégrer le staff Motorsport & Communication de Volkswagen.

Nous voici donc arrivé, Vendredi 3 Octobre sur les terres alsaciennes. La prise en charge par Volkswagen n’étant effective qu’à partir du vendredi soir, nous décidons de nous rendre, sur la place centrale de Molsheim où est prévue l’arrivée des pilotes à partir de 16h.

16h30, Sébastien Ogier arrive le 1er au podium des pilotes. Nous apprenons quelques minutes plus tard que Sébastien a eu quelques soucis mécaniques durant la spéciale n°2 (Pays d’Ormont I – 34,34 km). Pour régler ces problèmes au plus vite il a dû pointer plus tôt que prévu sur la spéciale suivante et a en conséquence écopé d’une pénalité de 4 minutes. Il se retrouve donc à 8’26’’ de retard sur le 1er, son compère de chez VW Motorsport, Jari-Matti Latvala. Au bout de la 1ère journée, Sébastien ne fait que perdre du temps et termine, au bout de la 7ème spéciale de la journée, à 8’52’’ de Latvala. La 2ème place de la journée est elle aussi prise par un VW-Boy, Andreas Mikkelsen suivi de Krys Meeke sur Citroën.

Le lendemain, Sébastien n’arrivera pas à se défaire de son retard… Ses coéquipiers Latvala et Mikkelsen sont ultra-chauds sur leurs VW Polo R WRC ! La journée terminée, 7 nouvelles spéciales sont passées… Au bout de cette 14ème, Sébastien n’a pas bougé et se retrouve malheureusement toujours à la dernière place WRC « RC1 » avec un retard de 8’53’’ sur, encore et toujours, son coéquipier Latvala. Mikkelsen accroche la 2ème place suivi par Krys Meeke et sa DS3 WRC.

Dimanche, 3ème et dernière journée de WRC, Ogier part donc avec un large handicap sur toutes les RC1, l’avant-dernier étant à 51 secondes. Malgré quelques hésitations sur les spéciales 15 & 17 (Foret de la Petite Pierre), il viendra scorer deux premières places sur la spéciale n°16 de la Foret de Saverne et sur la Spéciale n°18 – Power Stage (avec un très bon 9’20’’ où le second a fait 9’30‘’…!).

Au bout de cette troisième et dernière journée, on retrouve un podium majoritairement… Volkswagen, comme d’habitude depuis quelques temps. Vainqueur du Rallye d’Alsace 2014 : Jari-Matti LATVALA sur Polo R WRC avec un temps total de 2h38m19s suivi par Andreas MIKKELSEN sur Polo R WRC également avec un retard de 44.8 sec. La dernière marche du podium est donc prise, sans trop de surprises sur ce Rallye de France, par Kris MEEKE sur DS3 WRC qui termine à 1m05s. du leader.

Cette expérience fut aussi pour nous l’occasion de rentrer dans le staff technique de Volkswagen Motorsport et donc de connaitre le fonctionnement de l’équipe que ce soit pour les entretiens (chronométrés, les techniciens n’ont pas un temps illimité sur le véhicule), comprendre la gestion du motorhome, la gestion des pièces… Saviez-vous par exemple que des lots de pneus sont préparés et numérotés par Michelin ? Ensuite les teams viennent tirer au sort les lots pour qu’il n’y ait pas de « favoritisme » ! Saviez-vous par ailleurs que les techniciens Volkswagen mettent seulement 13 minutes pour changer une boite de vitesses ? Tous ces petits détails sont vraiment impressionnants à savoir et ont attiré notre curiosité sur l’univers du Rallye WRC.

Pour conclure ce week-end, l’expérience WRC en Alsace est vraiment à vivre. L’ambiance est complètement folle, les passionnés sont réunis par milliers pour admirer cette discipline ultra-impressionnante. A tout passionné d’automobile, compétition ou non, n’hésitez pas… prévoyez-vous un trip WRC l’année prochaine !

Nos remerciements à Volkswagen Motorsport pour l’invitation ainsi que pour l’immersion au sein de leur équipe WRC.

Crédits Photos : Stéphane HEILIGENSTEIN © – Sa Page FACEBOOK / Emeric CADART ©