Mauvaise session ( presque prévisible maintenant que l’état est remboursé ! ) pour l’industrie automobile française. Après l’affaire Aulnay sous Bois, voici l’affaire Renault Flins et sa fameuse production de packs de batteries à destination des futurs véhicules ZE du constructeur français.

Ce n’est donc pas en 2012, ni même en 2013, peut être fin 2014 mais plus surement en 2015 que le site industriel de Renault à Flins produira les fameuses batteries destinées à la gamme ZE. Flins qui doit accueillir dès l’an prochain la production de la Zoe, devait en parallèle produire les batteries destinées à fournir l’énergie à cette citadine électrique mais aussi au Kangoo et à la Twizy et probablement à quelques autres modèles du groupe. Hélas rien à attendre avant 3 ou 4 ans, si cela fini par se faire !

Officiellement le projet a du retard à cause de sa complexité technique et du report pour le début du chantier qui se fera au mieux en fin de deuxième trimestre 2012 ( date initialement prévue pour le début de la production de 100.000 batteries/an ). Un peu court tout de même quand on sait que cet investissement de 600 millions de d’euros était financé de 42% par Renault et le solde de 350 millions étant financé par le Fond Stratégique d’Investissement auquel on ajoutera quelques 5 millions en provenance du CEA qui est associé à Renault pour la R&D liée aux batteries de nouvelle génération. Du coté des salariés et des syndicats, les justifications de ce gros retard sont toutes autres. On parle ainsi d’une note interne de la direction du constructeur qui met en avant la rapidité des progrès en matière de modules de batteries et on dit qu’il serait préférable d’attendre au moins deux ou trois ans plutôt que de lancer la production à Flins sur les bases de la technologie existante. Il ne faudra pas aller chercher bien loin pour se dire que Renault nous parle d’électricité, nous « greenwashingue » la cervelle depuis des années pour une technologie déjà vieillotte et quasi obsolète par rapport à la concurrence. Voilà qui va donner du grain à moudre aux détracteurs de Renault.

Première conséquence, l’embauche annoncée de 500 salariés est reportée à ???? mais la direction fait savoir qu’elle va tout de même lancer le recrutement de 11 cadres, quelques dizaines de techniciens et…70 apprentis ! Cela doit il faire peur ou faire sourire, je vous pose la question. D’autres voix se sont déjà élevées depuis quelques jours pour parler du très faible taux de pré réservation des ZE ( sauf pour Twizy ), d’autres mettent en avant la dernière étude officielle réalisée par le Centre d’Analyse Stratégique auprès du Premier Ministre qui vient de confirmer que le marché des VE restera un marché de niche d’ici aux années 2025-2030, que les VE comportent trop de contraintes pour les particuliers en l’état actuel de la technologie ( autonomie, prix, recharge, absence de structures collectives de recharge – coût financier trop élevé -, obligation même pour les militants pro VE d’avoir une seconde auto thermique ou hybride pour les déplacements, coût de l’électricité ( TIPE, 2 électricités, sortie du nucléaire ), problème de recyclage des batteries ) et seules les collectivités locale ou territoriales auront intérêt à avoir dans leurs parcs des VE soit pour baisser leur mix CO2, soit pour améliorer leur image.

Donc, on est en face d’un vrai problème industriel qui met en évidence un produit qui n’est pas encore né et qui est déjà dépassé et l’on comprend mieux que des constructeurs, au delà d’avoir des VE dans leur gamme, font surtout cela pour baisser leur mix CO2 dès la fin 2012 afin d’éviter les futures taxations misent en place d’ici à 2015 par l’UE. On constate que Renault est le seul constructeur à avoir mis tous ses oeufs dans le même panier alors que bon nombre d’autres constructeurs ont joué le mixage des moyens de propulsion des véhicules avzec du thermique downsizé de nouvelle génération, de plus en plus d’hybridation, un peu d’électricité et certains ont même déjà relancé les études pour la pile à combustible ou l’hydrogène… mais du coté de Billancourt on est parti bille en tête sur le segment de VE en faisant croire que cela allait être la panacée et à quelques mois de la commercialisation des premiers modèles, on semble avoir, à la direction du groupe, du gros doutes sur ce marché… mais n’est il pas un peu tard ?

Toujours est il que Twizy, Kangoo, Fluence et fin 2012 Zoe seront équipées de batteries NEC et LG car les deux fabricants ( Japon pour Nec et Corée du sud pour LG ) ont plus que largement les capacités pour fournir toutes les productions de Nissan et de Renault. Reste que si cela n’est pas un nouvel incident économique ou industriel, ça y ressemble un peu et on peut logiquement se demander quel lampiste portera le fardeau de cette erreur qui pourrait bien mettre en danger à moyen terme le site de Flins. Une affaire à suivre !

Il va devenir de plus en plus difficile pour les amateurs de Renault, dont je suis, de croire en un avenir radieux et novateur pour la marque au losange. Et pendant ce temps là Renault annonce pour l’an prochain la présentation d’une barquette 2 places d’une poids de 450 kg à moteur électrique de 70 kW produite à Dieppe ! On parle même du retour de la griffe Alpine-Renault … A voir .

 

Via LeParisien, LeFigaro, AutoActu, Autodéclic.