Ce sont désormais certaines filiales étrangères des constructeurs qui commencent à sentir le vent de la crise comme c’est aujourd’hui le cas chez Revoz, filiale slovène de Renault.

Ce sont ainsi 330 emplois qui vont être supprimés à partir du 26 avril prochain c’est à dire que l’équipe de nuit va disparaitre. Ce nouveau plan social fait suite à celui de 2011 qui avait déjà vu la suppression de 110 postes de travail dans l’usine de Novo Mesto. Revoz d’expliquer : » Au cours des derniers mois nous avons enregistré une baisse assez importante des commandes à cause la crise sévère qui touche le marché automobile européen. Puisqu’il n’y a aucun signe de rétablissement ou même de reprise sur le marché, nous sommes donc obligés de prendre de nouvelles mesures et de réduire de manière significative notre production, notamment en suspendant notre équipe de nuit qui va disparaitre à compter du 26/04/2012″. Ainsi en l’espace d’une année environ l’usine slovène aura perdu plus 17.8% de ses effectifs.

L’usine de Novo Mesto est impactée directement par la baisse des ventes de voitures mais aussi par la quasi disparition des marchés de la Wind et la diminution notable de la demande pour la Clio Campus, la Twingo étant un peu moins impactée par les effets de la crise. Reste que Revos est « taillée » pour une production de plus de 200.000 autos/ans et qu’après des années fastes en 2009 et 2010 (presque 213.000 ex en 2009), l’usine est tombée à une production d’un peu plus de 174.000 véhicules en 2011. Mais chez Revoz comme chez Renault on veut apaiser les esprits et on rappelle que cette baisse de la production et ses licenciements ne devraient être que temporaires car on fait savoir que dès 2014, le site devrait de nouveau tourner normalement avec l’arrivée des premiers petits modèles développés en commun avec le partenaire allemand Daimler Benz. Sachez enfin que Revoz est aujourd’hui la première entreprise exportatrice de Slovénie, autant dire que le gouvernement du pays suit avec attention la situation dans l’usine Renault. A suivre.

Via AFP, Renault-Revoz.

Crédit photo : AFP.