seat

C’est en substance ce qu’a laissé entendre James Miur le patron de Seat. Ainsi la marque ibérique doit voir ses ventes doubler à moyen terme (~2016) pour atteindre les 600.000 exemplaires et si tel n’est pas le cas, le constructeur espagnol pourrait en faire les frais assez rapidement. James Miur de poursuivre qu’il va falloir se battre pour survivre sur les marchés mais aussi en interne face à une marque qui fonctionne très bien, Skoda.

Le patron de Seat d’expliquer : « Nous devons augmenter aussi bien les volumes que les profits de l’entreprise. A court terme, cela signifie que les investissements que nous avons porté sur la famille Leon doivent porter leur fruit et ce assez rapidement.Dans l’avenir, le moindre investissement que nous ferons devra également être prolifique. Si cela se produit, nous pourrons ainsi être plus importants dans le groupe VAG et obtenir de plus gros investissements financiers ».

Ces propos laissent clairement entendre qu’il y a un couperet au dessus de la firme et qu’il va falloir se battre pour aller chercher certes la production mais aussi et surtout les ventes ou les parts de marché. Outre la Leon, l’Ibiza et dans une moindre mesure les autres modèles de la gamme, Seat attend avec une impatience certaine l’arrivée d’un nouveau SUV développé sur la nouvelle plateforme MQB mais il reste à savoir si cela sera suffisant pour faire vivre Seat. A suivre.

Via Seat, AP.