De toute évidence, la nouvelle citadine du constructeur Škoda séduit le public. La marque montante du groupe Volkswagen a trouvé sa signature esthétique, largement plébiscité cette année lors de la sortie de l’Octavia. D’ailleurs, en échangeant à propos de la Fabia en version spéciale Monte-Carlo avec des amis, l’un d’entre eux me lance du tac-au-tac « Je ne me retourne que vers une femme naturellement élégante et non sur les bling-bling maquillées comme un camion ». Tout est dit. L’urbaine Škoda Fabia est élégante, structurée et racée. Une citadine assez funny affirmée par un comportement routier énergique, souple et maniable.

L’essai de la Škoda Fabia version 2013 Monte-Carlo 90ch TDI Edition2 dans les rues de Paris n’est pas le choix le plus simple. Entre les marmelades, les cyclos qui frôlent la voiture, les lapins pressés grognons, les mal-garés « Paris est à moi », les incivils et les 54/100 qui n’ont pas encore découvert l’utilité du clignotant, tester une voiture à travers la capitale relève de la folie douce.
La Škoda Fabia série spéciale Monte Carlo mesure 4.02 m de long sur 1.63 m de large. La dimension idéale pour naviguer aisément sur le réseau routier parisien.

Škoda Fabia vs Monte Carlo 3-4

Entre nous, la citadine de Škoda est une vraie arme de séduction, une sorte d’urban legend of love ! Mais attention, pas la trahite vulgus version Mini. L’approche est plus civilisée, plus policée, je n’étais pas qu’une entrecôte en escarpin tenant un volant. En 10 minutes, deux personnes m’ont demandé des renseignements sur mon carrosse rouge corrida… à moins que ce ne soit rouge Praga. L’une d’entres elles, en moto, me dit avec le sourire « elle est super sympa cette petite voiture ! ».

Parce qu’une carrosserie bien taillée capte les regards….

La Škoda Fabia est sacrément bien faite ! C’est vrai que la ligne extérieure dans son ensemble est agréable, harmonieuse à regarder. Juste ce qu’il faut, où il faut. Aucune provocation avec des lignes coupées au couteau tant sollicitées par les constructeurs asiatiques ou des traits gommés imitant des croupes de brésiliennes sur châssis. La Škoda Fabia version Monte Carlo offre une carrosserie bi-colore accrocheuse. Le toit noir Magic posé sur le rouge Corrida lui confère une réelle personnalité, une prestance sportive. La série spéciale propose un kit carrosserie « Monte-Carlo » de couleur noire (becquet de coffre, calandre, ceinture de bas de caisse, coques de rétroviseurs extérieurs, diffuseur arrière, jantes alliage 16″ « Comet » noires phares halogène, phares antibrouillard avec feux de jour). Si la Škoda Fabia en est en version bi-colore de série sur les gammes Monte-Carlo, RS ou Visage ne vous séduit pas, n’ayez aucun stress, Škoda propose des versions unicolores dans la gamme Fabia,  Fabia Pep’s et Greenline. Vous aurez le choix entre 14 coloris du plus tonifiant au plus sobre. A noter que les traits de caractère de Mademoiselle sont mis en valeur en jaune Sprint, rouge Corrida ou noir Magic, après c’est une histoire de couleur et de goût.

Les optiques ne sont pas vulgairement élargies. Pourtant redessinées, le nouveau design des phares et de la calandre est calibré, sans l’exagération en vogue chez certains concurrents. Les feux directionnels et le système Corner Lights facilitent la visibilité des piétons et illuminent l’intérieur d’un virage jusqu’à une vitesse de 40 km/h, ce qui assure une sécurité supplémentaire. J’avoue qu’en ville, je n’avais pas remarqué ce détail. Maintenant, ces caractéristiques seront très utiles en extérieur des villes. Tiens donc, afin de vérifier par moi-même, je vais retourner l’essayer en province, quelle bonne idée ! L’ouverture du coffre est très souple même les bras chargés. Une pression légère de la main ou via la clé suffit. Le coffre de notre urbaine (315 dm3) permet une utilisation quotidienne en famille lors des sorties au parc ou avec les sacs de sport voire les courses. L’esprit « Simply Clever » est à nouveau identifiable avec le compartiment spécial pour le rangement des bouteilles.

L’extérieur attire autant le regard des hommes que celui des femmes, du couple de retraité au plus jeune. Oui, je dois me plier et vous dire que j’ai réellement craquer sur cette citadine.

Le plaisir des yeux aiguise la curiosité…

L’habitabilité de la Fabia est correcte pour les passagers arrières. Nous étions 4 adultes à l’intérieur, aucun d’entre nous s’est senti à l’étroit, même encombrés de 3 sacs à mains! La banquette arrière est pensée pour les sièges auto. La sécurité enfant est efficace, l’équipe de cette épopée a pu le vérifier me regardant m’éloigner sans pouvoir ouvrir ni fenêtre ni porte. Le poste de conduite est confortable. Volant et siège réglables en hauteur, accoudoir central, ordinateur de bord facile d’utilisation tout en gardant les yeux sur la circulation. Je me suis fait plus d’une frayeur avec le levier de vitesse. J’ai la fâcheuse manie d’appuyer sur le pommeau pour passer mes vitesses, comme beaucoup d’entre nous, je l’espère. La marche arrière se situe en haut à gauche du boitier, l’emplacement le plus souvent connu pour la 1er. J’aurai apprécié un loquet de sécurité. J’ai donc passé trois jours à lever le bras pour m’excuser « oups pardon Monsieur !  » avant de repasser la première. Non, le rictus aux lèvres je vous arrête de suite, je n’ai froissé aucun véhicule, car voyez-vous, j’ai bien compris que je n’étais pas dans TopGear ou en compagnie de Chris Harris, mais seulement de mon ami photographe Adrien Séné !

La version Monte-Carlo 2013 propose deux choix de selleries. La Fabia n’a pas de complexes à faire face à des concurrentes françaises. Avec une belle qualité de plastique, une sellerie Monte-Carlo rouge ou noire, un volant sport cuir avec des surpiqûres rouges, un pommeau cuir assorti, un pédalier en aluminium, la Škoda Fabia version 2013 Monte-Carlo TDI 90 ch enterre définitivement les petites Skoda d’avant 1991… et c’est heureux ! Nous sommes loin du temps des Favorit et des Felicia mises en avant par la cycliste vendéenne Félicia Ballanger !

Profil Skoda Fabia  Monte-Carlo

Niveau sécurité, Škoda Fabia n’a pas fait les choses à moitiés, elle les fait dans la norme du segment. La Fabia est enrichie de 4 airbags, 3 appuis-têtes arrières réglables, ABS, MSR et Dual Rate. Le signal du radar de recul est visible sur l’autoradio mais invisible à l’extérieur. Le contrôle électronique de trajectoire et des airbags rideaux sont en option. Le système d’attache de siège-auto ISOFIX renforce la sécurité des enfants et la tranquillité des parents. Le regret vient en fait de l’absence de l’ESP de série.

Tout cela est bien gentil, mais qu’a-t-elle dans le ventre…

La Škoda Fabia Monte-Carlo 1.6 TDI 90 CR FAP m’a scotché… pour une citadine diesel ! La souplesse de la direction, l’angle de braquage est à couper le souffle, à tel point que j’avais l’impression de manier un quasi scooter en ville. Je slalomais sur l’avenue Rivoli entre des Bentley et des BMW Serie 7 (au Blogautomobile on « slalome » entre les limousines et non entre les bottes de paille !). Avec le sourire et le clignotant, tout se passe mieux. Le moteur diesel est aussi énergique qu’un essence. J’ai testé plus d’une fois sa réaction au démarrage. Pour vous expliquer, je me trompais souvent de voie, en première ligne au feu rouge, je n’avais pas le choix, je devais dépasser mon voisin pour éviter de me perdre. Et croyez-moi, ou testez-la, son accélération est très appréciable. Une cylindrée de 1598 cm3, 4 cylindres, 5 cv fiscaux sur un Turbodiesel Common Rail avec FAP donnent des sensations de conduite agréables et vibrantes, au propre comme au figuré. Assise sur des 205/45 R16, la Škoda Fabia Monte-Carlo de 1129 kg a une tenue de route irréprochable en milieu urbain et péri urbain. Sur petite route, c’est bien, c’est facile et pas piégeux mais on est toutefois pas au niveau des références du segment que sont les petites françaises.

La consommation mixte de 4.2 L/100 km positionne la Škoda Fabia dans la moyenne du segment B. L’ émission de CO² de 109 g/km est neutre. Connaissant la sévérité extrême de ce nouveau barème, la Fabia tente donc d’allier la puissance et le respect de l environnement.

La  Škoda Fabia devra affronter une concurrence active dans la stratégie de personnalisation comme la Citroen DS3, l Opel Adam, Renault Clio IV et quelques autres citadines qui se dévergondent depuis quelques mois.

Toutefois, Škoda ne cache pas sa surprise lorsque nous abordons les ventes de la Fabia. La Škoda Fabia Monte-Carlo atteint 40/100 des ventes de la gamme Fabia depuis sa mise en circulation en Janvier 2013 .

J ai essayé le modèle Škoda Fabia Monte-Carlo 1.6 TDI 90 CR FAP, que vous trouverez au prix de 17.745 €.

Prix : Fabia 1.2 L 60 ch active2 11.790 € > Serie Monte-Carlo 1.6 L TDI 105 CR FAP 18.545 €
Škoda Fabia serie speciale Monte-Carlo 1.6 TDI 90 CR FAP
Émissions CO2 : 109 g (Bonus/Malus annuel : 0 €)
Consommation :  4,2 l/100 mixte
Boîte : manuelle à 5 rapports
Type : 4 cylindres.
Carburant: essence et diesel
Puissances : 90 ch à 4 200 tr/min
Couples : 230 Nm à 2500 tr/min

Ce que j’ai aimé :

  • Le maniabilité
  • Les couleurs
  • Le volume du coffre
  • La sobriété
  • La tenue de route
  • L allure sportive
  • Ses réactions efficaces
  • La finition 
  • La camera de recul

 

 

Ce que j’ai moins aimé :

  • Le passage de la marche arrière
  • ESC en option

 

Crédit Photo: Adrien Séné for Blogautomobile.