Dans le cadre du fameux programme sur la transition énergétique, le gouvernement français a fait voter l’été dernier une loi visant à faciliter et à favoriser l’implantation de bornes de recharge pour les VE un peu partout sur le territoire national. Diverses mesures ont été annoncées dont celle visant à mettre en place un important réseau de borne grâce à l’investissement d’une entreprise lié au secteur de l’énergie.

Borne de recharge Schneider

C’est donc jeudi dernier que le sémillant ministre de l’économie, Emmanuel Macron, a fait savoir lors de troisième conférence environnementale que durant la semaine à venir nous allons découvrir un opérateur qui va annoncer l’implantation de quelques 16.000 bornes de recharge réparties dans l’hexagone.
Ces 16.000 bornes sont le première marche du plan qui doit nous conduire vers un parc de 7 millions de bornes implantées en France en 2030 comme l’avait annoncé Ségolène Royal au printemps dernier.

Il reste toutefois à connaitre le fameux opérateur (Bolloré ou EDF ? l’entreprise bretonne semblait tenir la corde il y a peu), les emplacements prévus, le délai d’implantation et le coût de la recharge. Si l’opérateur est privé il y a fort à parier que ce ne soit pas une entreprise philanthropique et donc il va falloir mettre probablement la main au porte monnaie pour recharger sa Zoé, sa Leaf ou sa Mia de collection.
Vue l’importance de l’investissement, il faudra aussi garder à l’esprit que ces bornes de recharge seront des bornes simples et non des bornes dites rapides ou des Superchargeurs à la façon Tesla. On en déduira donc que ces points de recharge serviront majoritairement pour faire un complément ou un appoint d’énergie pour les batteries des VE et non pour une charge complète.

Ces 16.000 bornes viendront s’ajouter aux quelques 10.000 bornes actuellement recensées en France. Toutefois on ne sait pas si elles auront une réelle influence sur l’attrait des VE sur le marché ou si elles auront un impact sur la consommation d’électricité et son prix.

Si l’idée et le projet sont louables et sensés, il reste toutefois bon nombre d’interrogations au sujet de cette annonce et de ce projet que nous suivront dans les prochains mois.

Via AFP, LaTribune, LesEchos.