… Et victoire de Suzuki face au géant allemand devant la cour générale de l’Union Européenne ! Voilà une affaire déjà ancienne puisqu’elle remonte à l’année 2004 qui ne va pas aider à la bonne ambiance dans le couple VW-Suzuki en crise et en instance de divorce.

Il y a 8 ans, c’est à dire bien avant le partenariat VW-Suzuki, le constructeur de Wolfsburg porte contestation devant la justice de l’utilisation par Suzuki de l’appellation SWIFT GTI (dès 2003 pour harmoniser ses appellations en Europe) au prétexte que lui même a déjà déposé les appellations GTI et Golf GTI et qu’il peut y avoir confusion entre Swift GTI et Golf GTI… Si si ! On doit surement avoir des problèmes auditifs du coté de la Basse Saxe.

La Cour Générale de l’UE a donc rendu son jugement et déboute VW de sa demande en expliquant dans les attendus qui motivent la décision qu’il n’y a aucun risque de confusion phonétique ou même visuel entre Golf GTI et Swift GTI. De poursuivre en expliquant que le client normal de l’Union Européenne ne pourrait confondre les deux voitures ou même penser qu’elles pourraient avoir été fabriquées par le même constructeur automobile. La Cour estime que les différences de langue dans les pays de l’Union Européenne où ses deux autos étaient vendues n’ont eu aucun effet sur une confusion entre les modèles comme le sous entendait VW dans sa requête.

Voilà encore une affaire qui ne va pas améliorer le climat entre VW et Suzuki qui est toujours à l’orage sans éclaircie ou sans accord en vue. Les deux marques parlent désormais peu de l’affaire. Pour revenir à cette affaire de GTI, sachez que VW pourra, s’il le souhaite, faire appel de cette décision devant la Cour Européenne de Justice mais pour l’instant aucune annonce n’a été faite par le puissant groupe allemand.

Via AutomotiveNews Europe.