Volvo en Chine

A la fin du printemps, Volvo et son propriétaire Geely avaient reçu l’aval des autorités chinoises pour l’usine de Chengdu. Bien qu’appartenant à un groupe automobile chinois, le constructeur suédois devait encore passer par quelques étapes administrativo-politiques comme la mise en place d’une fameuse co-entreprise avec un partenaire chinois. Il va sans dire que celle ci fut mise en place avec… Geely.

Si pour Chengdu, les choses étaient entendues depuis juin dernier, il restait de nombreux points à valider dont le fameux plan industriel qui concerne les sous traitants et/ou les usines associées à la production des nouveaux modèles. C’est désormais chose faite puisque les autorités chinoises viennent d’avaliser le plan Volvo avec une seconde usine d’assemblage à Daqing et une usine de fabrication de moteurs à Zhangjiakou. Ces deux sites comme celui de Chengdu sont totalement intégrés dans la joint venture mise en place avec Geely avec la répartition suivante :

Volvo : 30%
Geely : 70%

Si tout se déroule selon le plan mis en place par Volvo et Geely, la fabrication de voitures devrait débuter avant la fin de cette année sur le site de Chengdu. Les voitures profiteront de moteurs Volvo « made in China » en provenance de Zhangjiakou. Pour ce qui est de l’usine de Daqing, elle devrait produire ses premiers modèle de pré série dans environ 6 mois et les premières autos de série devraient sortir de chaîne de fabrication au milieu de l’an prochain. Toutes ses Volvo fabriquées en Chine seront destinées, au moins das un premier temps, au marché intérieur mais il n’est pas exclu de penser qu’au fil du temps elles puissent être exportées vers d’autres régions d’Asie.

Via Volvo.