Il était 22h00 jeudi soir quand la dernière Lancia Ypsilon 3 portes est sortie de chaine de l’usine sicilienne de Termini Imerese accompagnée par la sirène de l’unité de production Fiat. Le site va fermer officiellement le 31 décembre 2011 mais désormais il ne sortira plus de voitures de l’usine créée sur la décision de Gianni Agnelli.

Les travaux de Termini Imerese commencent en fin 1968 et cette grande usine moderne du groupe est implantée pour faire plaisir et à la demande du président de Confindustria Sicilia qui est un ami de la famille Agnelli. Il faut sortir la Sicile des années 1900 ! Cette unité est construite dans le cadre de la planification de l’état italien qui vise à moderniser le sud de l’Italie et la Sicile. Elle est d’ailleurs financée à hauteur de 40% par des fonds publics et au départ elle prend le nom de SicilFiat et en 1970 lors de l’inauguration, ce sont quelques 350 employés qui sont en place pour produire des Fiat 500.

 

L’usine tourne bien et produit uniquement des Fiat 500 jusqu’en fin d’année 1974, année où arrive sa successeure, la 126 qui perdurera jusqu’en fin 1978 date de l’arrivée de la Fiat Panda qui voit l’agrandissement du site et le nombre de salariés passer aux environ de 1500-1600. En 1977, l’état italien cède toutes les parts qu’il a dans l’usine sicilienne. Et là jusqu’à la fin des eighties, c’est le boum de Panda sur le marché européen, l’usine s’agrandit encore un peu et les effectifs doublent pour atteindre 3200 salariés dans la deuxième moitié des années 80. C’est la période des trois équipes, de la production 24h/24h et du travail 6 jours sur 7.

 

Au début des années 90, 1993 exactement, c’est la Punto qui arrive en Sicile. Elle surfe sur le succès des Panda et Uno et tout va bien jusqu’en 1999 et l’arrivée de la Punto 2. Au fil des années, les coûts liés à Termini augmentent notamment à cause des coûts des transports et des certaines pièces importantes. Dès lors la direction de Fiat compare la rentabilité de Termini par rapport à celle de Melfi qui est une usine bien plus moderne à la productivité supérieure.

 

En 2002-2003, Fiat songe même à changer la production de l’usine sicilienne pour en faire un site destiné à la fabrication de composants électriques automobiles mais pas seulement puisque que via Italenergia, Fiat vient d’acquérir Edison et a besoin de pièces spécifiques mais finalement rien ne se fera sous la pression entre autres des syndicats mais aussi des autorités locales. Fiat abandonne donc l’idée et dès 2005, la Grande Punto n’est pas produite à Termini mais dans les usines de Mirafiori et de Melfi au grande drame des ouvriers siciliens et de la FIOM.

 

Lorsque la Grande Punto entre en prodcution, Fiat ne laisse qu’une auto à Termini, la Lancia Ypsilon car malgré des coûts de production élevés, son prix de vente supérieur à celui d’une Punto permet au site de vivre avec une certaine rentabilité qui n’est en rien une garantie puisque depuis 6-7 ans, le groupe Fiat dégraisse les effectifs à coups de petits plans sociaux, de délocalisation de certains employés vers d’autres sites italiens et de non investissements en Sicile.

Ils sont donc 1536 salariés à finir le 31 décembre (une bonne partie étant en chômage technique dès la fin de la semaine prochaine) sur le site tout en préparant le départ de Fiat qui cède l’usine à DR Motor, le partenaire italien du constructeur chinois Chery.

 

Après la dernière Ypsilon 3 portes sortie cette fin de semaine, c’est Massimo Di Risio qui va prendre les commandes de Termini Imerese après la signature il y a une quinzaine de jours d’un accord avec les syndicats même si la FIOM , une fois encore traine les pieds pour ratifier l’accord signer sous l’égide du ministère du développement économique italien. Le Patron fondateur de DR Motro se dit satisfait par ce nouvel accord même du point de vue des salaires. DR Motor qui va s’installer durant l’année 2012 en Sicile va reprendre quelques 600 salariés ex Fiat dans un premier temps, puis 241 en fin d’année prochaine pour atteindre dans trois ans environ 1300-1350 employés sur le site sicilien du constructeur de Macchia d’Isernia. DR Motor qui va se développer en Europe avec l’arrivée de la DR5 l’an prochain. DR Motor envisage à échéance 2016 de produire quelques 60.000 autos/ans sur le site de Termini avec son partenaire chinois. Dès la fin 2012, DR Motor proposera 4 modèles :

DR1, DR2, DR3 et la nouvelle compacte DR5 ( https://blogautomobile.fr/dr-motor-dr3-nouvelle-compacte-sinoitalienne-90543#axzz1enm4hEdY )

 

Après 41 ans de service pour le groupe Fiat, près de 108.000 voitures produites en moyenne chaque année, de farouches luttes syndicales, le site va changer de patron et de marque pour passer de Sergio Marchionne et Fiat à Massimo Di Riso et DR Motor. Espérons que cela réussira à ce site automobile sicilien et à ses salariés !

 

Via Marineo.wordblog, Alvolante.it, CCFA, Intopic.it.