La gamme de la toute jeune marque DS va bientôt s’étoffer d’un crossover au format compact. Et c’est toujours en Chine que cela se passe.

Parmi les 7 modèles qui doivent à terme composer sa gamme, DS en compte déjà deux : la berline 5LS et le crossover 6WR. Est attendue une berline de large taille (DS 6 ou DS 9), tandis que l’actuelle gamme (DS 3, DS 4 et DS 5) forme déjà le cœur du dispositif. Reste donc une place, et elle semble destinée à un modèle compact : la DS 4CS. Mais de quoi s’agit-il ? Deux hypothèses.

Première hypothèse, la plus solide : les documents internes d’homologation qui ont fuité sur le web chinois nous présentent la potentielle concurrence du DS 4CS, en l’occurrence la Mini Countryman. Il pourrait donc s’agir d’un crossover compact, catégorie en pleine essor partout dans le monde y compris en Chine, les lancements du Peugeot 2008 à Wuhan ainsi que de la future Citroën C-XR venant le rappeler ne serait-ce que pour PSA. Cela serait ainsi le pendant compact du DS 6WR prochainement lancé sur place.

Seconde hypothèse, à ne pas oublier : DS n’a pas des moyens extensibles à l’infini, c’est pourquoi un recyclage ou une adaptation de véhicule connu est possible. Le marché européen possède déjà une DS 4 se revendiquant « crossover« , qui va prochainement passer par la case restylage et pourquoi pas se voir dotée de la calandre DS Wings, tandis que la Chine dispose de son lointain dérivé à coffre, la DS 5LS qui en reprend la plateforme. Tout converge pour retrouver ce dont Romain nous parlait récemment, une « Compact/Crossover Sedan » (CS).

Toujours est-il que la DS 4CS disposera du dernier moteur 1,2 l e-THP PureTech, étrenné par la Citroën C4 et la Peugeot 308 et fabriqué à Douvrin, en versions 110 et 130 chevaux (respectivement 195 et 230 Nm de couple). Elle sera assemblée sur la plateforme PF2, ce qui signifie qu’elle sera une stricte 2-roues motrices, ce qui ne ferme pas la porte à un éventuel dispositif « Grip Control » déjà connu sur le Peugeot 3008.

Reste que cette DS 4CS est encore nimbée de mystère : catégorisation, signification du nom, venue en Europe… Les documents mentionnent ouvertement « SUV », alors que PSA n’a pas de plateforme à 4-roues motrices, tandis que les esprits ayant de la mémoire se souviennent que la DS 4 est arrivé avec un positionnement très hybride sur le marché. A suivre, dans peu de temps car DS est une marque pour laquelle PSA et ChangAn, bien que ce soit DongFeng qui soit monté au capital, ont de grosses ambitions et ne veulent pas perdre de temps.

Via WorldScoop et Auto.163