Expresso News #82 : l’actu auto de la semaine

Même si le “Mondial de l’auto” de Paris au mois d’octobre sera réduit à une fraction de ce qu’il était au temps de sa grandeur, cela n’empêche certainement pas les constructeurs de révéler des nouveautés.

Renault R5 50Year5 Concept

Révélation à venir lors du Concours d’élégance de Chantilly le week-end prochain pour cet inédit concept électrique fortement inspiré des R5 Turbo de rallye des années 80. Seules quelques images de teasing ont été communiquées pour l’instant, mais on peut déjà y voir clairement un imposant aileron, des ailes arrières hypertrophiées et un bouclier avant percé de gros phares à LED. Encore un peu de patience pour voir le concept au grand jour.

Maserati Granturismo

Nous lui avons consacré un article, mais la nouvelle Granturismo reste une nouveauté importante, qui pourtant n’est toujours pas dévoilée dans sa totalité par Maserati ! Cette semaine, nous avons donc droit aux premières photos sans aucun camouflage et à la confirmation de la motorisation. La Granturismo abandonne ainsi sans surprise le glougloutant V8 pour le tout nouveau V6 Nettuno inauguré sur la berlinette MC20. Une version électrique baptisée Folgore sera aussi de la partie. Esthétiquement, on ne bouleverse pas le client en faisant évoluer le design par petites touches : les phares deviennent plus verticaux, le profil s’affine un peu, mais on a plus l’impression d’un restylage que d’un nouveau modèle. Pour les photos de l’intérieur et toutes les autres caractéristiques, il faudra encore attendre un peu.

Ferrari Purosangue

Là aussi, nous en avons parlé longuement cette semaine. Le (ou la ?) Ferrari Purosangue est donc le premier SUV crossover voiture haute avec plein de portes de la marque au cheval cabré. V12 uniquement pour le démarrage de la commercialisation, avant une probable déclinaison avec le V6 hybride de la 296 GTB. Le (on va dire que c’est masculin, comme un barbecue) Purosangue se vend littéralement comme des petits pains au point, que la production des 4 prochaines années est déjà réservée et que Ferrari pense fermer le carnet de commande malgré un prix de base de 390 000 € pour préserver l’exclusivité de sa production. La crise ? Quelle crise ?

Ford Mustang

Restons dans l’équitation avec la toute nouvelle Ford Mustang (c’est bon, vous l’avez ?). Le modèle au cheval-pas-cabré entre dans sa 7e génération pour fêter ses 60 ans de règne. Guère de révolution, la Mustang garde une recette gagnante en évoluant par petites touches. Les changements les plus visibles se retrouvent sur la face avant avec des phares à LED et des calandres spécifiques aux modèles Ecoboost ou GT V8. De V8, justement, il est toujours question. Du bon gros V8 5 litres à l’ancienne, sans une touche d’hybridation, et sobrement baptisé Coyote ! Mais Ford va encore plus loin dans la perspective d’un engagement en compétition la Mustang en catégories GT3, GT4 et NASCAR. La base en sera une version très méchante baptisée “Dark Horse” (décidemment…). Elle n’a pas grand chose à envier à une Porsche 911 GT RS et reprend des nombreux éléments des performantes versions Shelby. L’habitacle de la Mustang Mk. 7 subit par contre un gros coup de jeune en devenant tout numérique et en s’équipant de la dernière version du système maison baptisé SYNC. La verrons nous en France ? Rien n’est moins sûr au vu de la morose ambiance actuelle.

Jeep Avenger

Etats-Unis toujours (quoique…) avec la petite Jeep Avenger, le plus petit modèle de la gamme. Basée sur la plate-forme CMP du groupe Stellantis, l’Avenger est un cousin proche des Peugeot 2008 et DS3 Crossack. Sa particularité est qu’il sera lancé exclusivement avec une motorisation électrique, même si un moteur hybride devrait trouver place sous le capot ensuite. Plutôt bien dessiné avec une belle gueule, l’Avenger devrait logiquement faire un carton en Europe si le tarif suit.

Pagani Utopia

Nous en avons parlé également ici, mais la dernière hypercar de Pagani reste une des voitures les plus anachroniques de notre époque. V12 bi turbo, boîte manuelle, pas une once d’électricité, des compteurs avec des vraies aiguilles et probablement ni sièges ISOFIX ou Apple Carplay. Un scandale ! Mais qu’est-ce que c’est plaisant que ce genre d’engins existe encore.

Total
0
Shares
Previous Post

La Maserati GranTurismo est de retour !

Related Posts