Ce weekend, le grand cirque de la Formule 1 est (encore) présent sur les pistes. Il s’agit de l’acte final de ce “triple header”, troisième semaine consécutive de Grand Prix. Après la France et l’Autriche, Silverstone accueille le Grand Prix de Grande-Bretagne 2018 et l’enfant du pays : Hamilton. Il y a à peine une semaine, Verstappen imposait enfin la Red Bull chez elle après le chaos Mercedes, reparti d’Autriche sans marquer un seul point avec les abandons de Bottas et Hamilton. Cela a fait les affaires de Vettel qui a pu reprendre la tête du championnat. Mais Hamilton connaît bien son jardin et est poussé par ses fans. C’est lui qui s’imposait déjà l’année dernière à Silverstone, et l’année d’avant aussi. Mercedes doit reprendre des couleurs. Retour en images sur le weekend de ce Grand Prix de Grande-Bretagne 2018.

Les Essais Libres : Avantage Mercedes, mais pas trop !

Hamilton semble avoir l’avantage dans ces Essais Libres, avec une domination de 2 des 3 séances d’EL. Le Britannique a signé un 1:24.487 en EL1 devançant son coéquipier et Vettel. Cette séance a été marquée par la sortie de piste de Grosjean au virage 1. En effet, une troisième zone de DRS a été mise en place dans ce virage qui se prend à pleine vitesse. Trop risqué pour les pilotes. Grosjean a essayé… Il s’est loupé. Verstappen lui est contraint de s’arrêter dans la ligne de départ-arrivée pour un problème sur sa Red Bull.

Les EL2 ont vu cette fois Vettel s’imposer en 1:27.552 devant les deux Mercedes. Grosjean n’a pas pris part à cette séance après la destruction de sa monoplace le matin. Verstappen, après avoir connu des soucis en EL1, a commis une erreur qui l’a fait partir dans les graviers, puis le mur, cassant l’arrière droit de sa monoplace.

Enfin, les EL3 ont vu Hamilton reprendre le leadership du weekend avec un 1:26.722 mais ne devance que de 0.093 seconde la Ferrari de Raïkkönen ! Cette séance a été notamment marquée par le gros crash de la Toro Rosso d’Hartley.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Qualifications : Hamilton de justesse en pole devant son public.

La première info de la Q1, c’est l’absence d’Hartley à la séance, logique suite au crash du samedi matin. Stroll quant à lui ne profitera pas beaucoup des qualifications avec un tête à queue qui termine dans les graviers provoquant un drapeau rouge. Dans cette Q1, Hartley est out, de même que les Williams. Surprise : la Renault de Sainz qui s’arrête en Q1 ! L’Espagnol n’a pas pu améliorer suffisamment son temps. Dans le quatuor de tête, la qualification n’a été qu’une simple formalité à l’avantage de Vettel en 1:26.585.

Les éliminés de cette Q1 sont : Sainz, Vandoorne, Sirotkin, Stroll et Hartley.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En Q2, les pilotes chaussent des pneus tendres, la gomme la plus tendre du weekend. Bottas est le premier à signer un record du tour, battu par Vettel, puis Hamilton en 1:26.256. Les Red Bull ne peuvent espérer être proches de ces garçons. Dans le dernier tour lancé, Ocon est 10e mais pas à l’abri. Pourtant, aucun des pilotes dans la zone d’élimination ne parvient à améliorer son temps et le Français passe à nouveau en Q3.

On retrouve logiquement en Q3 les habituelles Mercedes, Ferrari et Red Bull. A ceux-là s’ajoutent, les deux Haas ainsi que la Force India d’Ocon et la Sauber de Leclerc !

Raïkkönen comme souvent est le premier dans cette Q3 à signer un chrono, avant qu’Hamilton n’abaisse drastiquement la marque. Oui mais voilà, Vettel arrive. L’Allemand prend l’avantage sur tout le monde en signant un incroyable 1:25.936 ! Ricciardo lui est 6e à la fin de cette première tentative car l’Australien a été victime d’un problème de DRS. Dans la deuxième tentative, Hamilton améliore son temps personnel, ne devançant Vettel que de 0.044 seconde !!! Raïkkönen semble bien parti dans le secteur 1 pour jouer la pole mais se loupe dans le deuxième secteur. Il peut toutefois damer le pion à Bottas pour le gain de la 3e place ! Vettel lui ne parvient pas à améliorer et laisse Hamilton à nouveau en pole chez lui.

La grille :

La Course : Vettel 51 !

Hamilton se loupe au départ et perd deux places, Raikkonen est rapide et touche Hamilton qui part en tête à queue et repart en queue de peloton ! Hartley à peine prêt dans les stands avant le départ fait un tour avant d’abandonner ; Hamilton remonte assez rapidement pour revenir en 10e position dès le 6e tour. En fond de grille on a frôlé aussi la grosse casse avec Perez qui est parti en tête à queue traversant la piste façon Grosjean Barcelone 18’ et se retrouve face aux deux Williams qui partaient des stands. Raikkonen est d’ailleurs pénalisé de 10 secondes pour son accrochage avec Hamilton.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Finlandais bute sur Verstappen et rentre à la fin du 13eme tour pour observer sa pénalité de 10 secondes et ressort derrière Magnussen en 11e position. Dans le même temps, Hamilton est déjà remonté à la 5ème place ! Au 20eme tour, Leclerc solide dans le top 10 rentre aux stands mais s’arrête à la sortie dans l’herbe et est contraint d’abandonner. On imagine une roue mal fixée.

Vettel s’arrête lui a la fin du 20eme tour pour chausser des pneus médiums. Il ressort devant Hamilton. Bottas couvre la stratégie de l’allemand un tour plus tard. A noter que les Renault partaient en pneus médiums, se sont arrêtées avant Vettel pour mettre des pneus dur. Surprenant tant on pensait qu’ils ne seraient jamais utilisés par les écuries.

A mi course, Hamilton est 6e mais enchaîne les records du tour en piste. Le britannique fond sur Raikkonen alors que Ricciardo rentre aux stands à nouveau au 31ème tour pour un deuxième arrêt afin de chausser à nouveau les gommes tendres. Au 33ème tour, Ericsson sort violemment de la piste au premier virage et la voiture de sécurité sort en piste. Double abandon pour Sauber alors que Vettel rentre aux stands. Bottas quant à lui reste en piste, et prend donc la tête de la course devant Vettel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Safety Car rentre à la fin du 37ème tour. Bottas et Vettel partent bien alors que Verstappen se montre menaçant sur Hamilton. Finalement le Britannique parvient à conserver sa position. S’ensuit une bataille  entre Raikkonen et Verstappen sur plusieurs virages. Belle passe d’arme entre les deux qui se dépassent consécutivement mais le Néerlandais conserve finalement sa position.

La Safety Car est de nouveau de sortie : Grosjean et Sainz sont sortis de piste au virage 1. L’Espagnol faisait l’extérieur au Français en laissant juste assez de place. Mais Grosjean fait une correction et envoie la Renault ainsi que sa Haas dans le mur. La SC relâche les voitures au 42ème tour. Se lance une bataille entre les Mercedes et les Ferrari : Bottas, Vettel, Hamilton, Raikkonen dans la même image ! Verstappen en difficulté part en tête à queue. Il abandonne quelques tours plus tard. Au 47eme tour, Vettel finalement se défait dans une magnifique manœuvre du finlandais. Bottas se fait même passer par Hamilton non sans se défendre, puis par Raikkonen !

Vettel s’impose chez Hamilton pour ce Grand Prix de Grande-Bretagne et signe sa 51eme victoire et égale Prost en nombre de victoires !

A noter la pénalité infligée à Gasly après la course pour son contact avec Pérez. Le Français perd donc le gain de la 10e place.

Crédits photos : Formula 1