Après les tristes années Bahar et la dégringolade des ventes liée en grande partie à la gestion « pipolo-dépensière » de son patron, le petit constructeur d’Hethel semble reprendre des couleurs et voit ses volumes commerciaux augmentés depuis quelques mois.

Lotus

On découvre ainsi que le second trimestre 2014 est le meilleur depuis 2011 avec quelques 505 voitures mises à la route soit une augmentation de plus de 30% par rapport à la même période de 2013. Le dernier mois du printemps fut aussi très bon pour la firme britannique puisque 192 autos ont pris la route au mois de juin dernier. C’est le meilleur mois de Lotus depuis 2010. Les ventes de Lotus profitent des bons chiffres en provenance de Suisse, d’Allemagne, du Japon mais aussi de France. Le marché anglais donne lui aussi de bons signaux qui laissent espérer des lendemains meilleurs pour Lotus. 

Le nouveau propriétaire de Lotus a remis de l’ordre dans la maison, investi là où il le fallait et petit à petit les chose se remettent en ordre pour, on l’espère, le retour des clients sur les marchés comme cela fut le cas avant la prise de pouvoir par Dany Bahar. Cette nouvelle situation va aider Jean-Marc Gales à remettre sur les rails du succès l’entreprise créée par Colin Chapman il y a 62 ans. 

Le constructeur ne fournit pas vraiment d’explication sur les raisons de ce regain d’activité et cette hausse des ventes et se borne à dire, surement avec un humour tout britannique, que c’est grâce aux Lotus Elise, Exige, Evora et leurs différentes versions.
Il reste maintenant à faire efficacement évoluer la gamme pour revenir à des niveaux de ventes et des chiffres de production comme ils l’étaient avant l’ère Bahar c’est à dire en 2008 (~5000 ventes/an).

Via Lotus Cars.