Kodiaq - 40

Quasiment sept mois, voilà le temps qui aura été nécessaire à Škoda pour sortir la version de série de son premier SUV, le Kodiaq. Alors, ça valait la peine d’attendre ?

Nous n’allons pas revenir sur la longue histoire du teasing du Kodiak, vous pourrez relire ça ici, ici ou . Concentrons-nous donc sur les nouveautés.

Esthétiquement tout d’abord, c’est un beau gros bébé de 4,70 m de long, reprenant très fidèlement les lignes du VisionS, optiques mises à part. Il est basé sur l’omniprésente plate-forme MQB, servant à presque tout chez Volkswagen. Sans surprises, les lignes sont dans la norme de ce qui se fait chez Škoda : lignes droites, arrêtes tendues. Seul un gros coup de gouge partant des phares vers les feux arrières vient rythmer le profil. La calandre est massive, les arches de roues bien carrées et généreusement ourlées de protections. Pas de doutes, c’est un SUV ! Bien réalisé, on peut cependant lui reprocher une très trop grande proximité avec les dernières productions VAG, Tiguan 2 ou Ateca en tête. A quelques détails près, il serait facile de transformer le Kodiaq en Seat…

Il sera disponible en 5 ou 7 places. L’habitacle semble vaste, voire gigantesque, et bien fini, mais manque de joie et de bonne humeur. Sérieux, on vous dit ! Le coffre en config 5 places est généreux (720 l), mais on aurait pu attendre un peu mieux au vu de l’encombrement extérieur. La longueur maximale de chargement se porte à 2,80 m. A vous Ikea ! Le volume total tout rabattu atteint le chiffre très généreux de 2 065 litres.

Kodiaq - 36

La planche de bord abrite un grand écran multimédia (9,2 pouces sur les versions hautes), placé bien en vue à hauteur des aérateurs. Il propose moult services connectés : météo, Spotify (!), Google Street View, etc…. Une zone de rechargement de smartphones par induction est également disponible. Un « Virtual Cockpit » à la Audi devrait apparaître ultérieurement.

Comme c’est devenu la norme, une multitude d’aide à la conduite sont disponibles : régulateur adaptatif, freinage d’urgence, détection de fatigue, etc… Du classique maintenant.

Côté moteurs, on retrouve évidemment des TSI et TDI :

  • essence : 1.4 TSI 125 ch (4×2, BVM) et 150 ch (4×2 ou 4×4, BVM ou DSG)
  • diesel : 2.0 TDI 150 ch (4×2 ou 4×4, BVM ou DSG) et 2.0 TDI 190 (4×4, DSG)

Un 2.0 TSI de 180 ch devrait être disponible ultérieurement.

Kodiaq - 01

Les tarifs ne sont pas encore connus, mais on peut s’attendre à un prix de base très concurrentiel de 25 000 €. La concurrence Nissan X-Trail ou Renault Koleos 2 va avoir un peu de soucis à se faire….

Le Kodiaq sera visible au Mondial de Paris dès la fin du mois. Commercialisation en mars 2017, soit un an après la révélation du concept car…

Crédits photos : Škoda