De menus travaux sont en cours à l’Atelier Renault de l’avenue des Champs-Elysées. La raison ? L’ouverture imminente d’une nouvelle exposition.

Après une série de publicités -réussies– autour du slogan « French Touch » en 2013, Renault décide de communiquer son attachement à la France dans sa façade de l’avenue des Champs-Elysées. Un amour de la France tout oxymorique, puisqu’il est intitulé en anglais, « So French »… Probablement que sa traduction, « Tellement Français », n’était ni bankable ni suffisamment hype friendy. Passons…

Cette exposition est créée par le studio de design 5.5. Créé en 2003 par quatre français, cette agence de design s’est intéressée à la fois au luxe et aux produits de consommation courante. Après avoir déjà fait leurs preuves avec LVMH, L’Oréal ou Nespresso, c’est à l’Atelier Renault qu’ils vont exposer quelques unes de leur créations, qui se voudront des « grands classiques français revisités avec humour ». Faut-il attendre une baguette de pain 2.0, un béret multicolore, un casque de scooter, des talonnettes ? Plus exactement, il y aura bel et bien un béret, mais aussi des charentaise, une marinière, un jeu de pétanque, le verre Duralex (sed lex !), ainsi que le patrimoine immatériel de l’Hexagone que sont la gastronomie (vin, escargots etc.) et les allégories nationales (le coq et le drapeau tricolore), le tout remis au goût du jour !

L’objectif pour Renault est de faire une exposition qui promeut à la fois l’image de la France tout en bénéficiant du vernis de la modernité apporté par le design du cabinet 5.5. Une façon de surfer avec élégance et modernité sur la vague du made in France en somme. Les plaquettes de présentation ont le mérite d’évoquer le « génie du savoir-faire français » et la définition du « savoir-faire français » auquel « Renault indéniablement participe ». De belles paroles, mais qui ne doivent pas faire oublier les baisses d’effectifs dans les usines, une R&D de plus en plus délocalisée en Roumanie, et des productions assez peu made in France à l’image de la Mégane, du Captur et du Twizy qui nous viennent d’Espagne… Allez France !

Les gloires nationales en vitrine seront, de façon transhistorique, l’Etoile Filante de 1956 et le moteur RS27 des Formule 1 Red Bull quadruple championnes du Monde (ici une RB8 de 2012). A l’intérieur, alors que la boutique a été déplacée plus au fond de l’Atelier, seront accessibles les productions actuelles du constructeur au Losange : Mégane, Twizy, Captur… peut-être même une Laguna ! La Clio RS EDC semble d’ailleurs rester, elle qui était présente à la précédente expo « Color Manifesto ». Après ce moment consacré aux concept-cars du « Cycle de la vie », il semble temps pour Renault de revenir vers le plus important, les produits, et leur vente, qui restent le nerf de la guerre pour le constructeur automobile.

« So French by 5.5  » est une exposition à découvrir à partir du samedi 1er février au 53 de l’avenue des Champs-Élysées (Paris VIII).

Crédit photographique : François Mortier pour BlogAutomobile.fr