On ne l’avait pas vraiment vu venir, et pourtant : trois ans après sa commercialisation, la Citroën C3 s’offre un petit dépoussiérage. Oh, rien de bien méchant…

On ne peut pas dire que Citroën ait raté son coup avec cette troisième génération de C3 : on en voit littéralement à tous les coins de rue. Avec 750 000 ventes en trois ans, c’est compréhensible me direz-vous… Mais voilà, dans le segment ultra-concurrentiel des citadines, et avec l’arrivée des dernières Renault Clio & Peugeot 208, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. Citroën l’a bien compris…mais se contente du strict minimum.

Niveau carrosserie, on remarque de suite la nouvelle face avant, et plus particulièrement ce drôle de bandeau chromé qui descend jusqu’aux optiques. Alors oui, c’est effectivement repris des derniers concepts de la marque (je pense à la CXperience, à l’Ami One et au 19_19), mais je ne suis pas certain que la greffe prenne vraiment sur la C3. A voir en vrai. Côté profil, Citroën remplace les Airbump et dévoile un motif beaucoup plus rectangulaire -motif que l’on retrouve sur le montant C, au niveau du changement de couleurs. 

Et changement de couleurs il y a ! On note deux nouvelles teintes de caisse (Rouge Elixir et Spring Blue) en plus des cinq autres déjà connues ; un nouveau “Pack Color” Émeraude Anodisé rejoint le blancs, le rouge et le noir sur les Airbump et autour des antibrouillards ;  une nouvelle teinte de toit Bleu Émeraude complète l’offre actuelle (Blanc Opale, Noir Onyx, Rouge Aden) ; enfin, trois décors de toit font leur apparition. Les jantes, quant à elles, reçoivent de nouveaux motifs. Rien à signaler, en revanche, concernant l’arrière.

Quelques changements sont également à signaler dans l’habitacle. Le plus important : l’arrivée des sièges Advanced Comfort ! Je suis très content car, pour les avoir essayé dans la C4 Cactus et le C5 Aircross, je ne peux qu’en dire du bien. Ils s’accompagnent d’une nouvelle harmonie intérieure, “Techwood”, avec une planche de bord s’ornant d’un bandeau “aspect bois clair” et une sellerie claire, rendant l’habitacle très chaleureux. Une autre harmonie, Emeraude, fait également son apparition, mais Citroën n’a manifestement pas jugé bon de nous fournir une photo d’illustration. Ah si ! La marque est en revanche extrêmement fière d’annoncer qu’un accoudoir central fait son apparition.

Que vous dire de plus ? Le radar de stationnement fait son apparition dans le catalogue d’options, que le reste des technos (GPS connecté, ADML, freinage d’urgence automatique, ConnectedCam) est reconduit et que les moteurs restent inchangés : deux moteurs essence de 83 & 110 ch et un diesel de 100 ch. Dommage que la plateforme de la C3 ne permette pas d’embarquer une motorisation hybride ou 100% électrique, à l’heure où toutes ses concurrentes se lancent dans l’électrification ! Terminons sur la disponibilité : juin 2020. Voilà, vous savez tout 🙂

Via Citroën.