Retour sur une saison de F1 2021 historique

La fin d’année 2021 a été mouvementée dans le milieu de la Formule 1 avec un championnat qui nous aura tenu en haleine jusque dans le dernier tour. Cette saison 2022 se fait attendre, même si on y approche. Je trouve opportun dans cette attente, de faire une petite rétrospective F1 2021.

Après avoir fait le bilan à la mi saison, rafraîchissons nous la mémoire en faisant un voyage jusqu’au lundi 13 décembre 2021, lendemain du dernier Grand Prix de la saison de F1 2021.

Un double Cocorico historique dans cette rétrospective F1 2021.

L’événement côté français, c’est bien évidemment le Grand Prix de Hongrie. Après la victoire inespérée de Gasly à Monza en 2020, c’est l’autre français de la grille, Ocon, qui s’illustre cette fois-ci. Parti 8e sur la grille, il bénéficie devant lui du strike de Bottas sur les Red Bull et la McLaren de Norris, ce qui amène Gasly a sortir très au large de la piste. Dans le même temps, Stroll envoie au tapis Leclerc au premier virage. Résultat, Ocon ressort 2e derrière Hamilton. Le drapeau rouge est brandit pour nettoyer les dégâts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au moment de retourner sur la grille sur une piste séchante, tous les pilotes rentrent aux stands pour chausser des pneus slicks. Tous sauf Hamilton, leader. Le britannique s’élance seule sur la grille. Un raté qui le fait rentrer un tour plus tard et ressortir dernier, sur une piste où le dépassement est difficile. Hamilton avec une voiture supérieure parviendra à remonter au fur et à mesure de la course, mais le gap s’est fortement creusé entre les deux premiers, et Latifi et Tsunoda dans le top 5. Ajoutez à cela une défense magnifique d’Alonso pendant 10 tours sur Hamilton et vous obtenez une victoire franco-française. La première victoire d’un pilote français sur une écurie française depuis Prost en 1983.

Un nombre de vainqueurs différents en une saison inédit dans l’ère hybride.

Cette rétrospective 2021 nous a permis de voir une atténuation de la domination Mercedes depuis le début de l’ère hybride. Challengées par la compétitivité de Red Bull et Verstappen, les Flèches d’Argent n’étaient plus habituées à tant de combat. On a senti les stratégistes beaucoup moins sereins, avec parfois des choix hasardeux (Hongrie, Monaco, Abou Dabi par exemple).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans cette rétrospective F1 2021, six pilotes se sont imposés en Grand Prix : Verstappen, Hamilton, Perez, Ocon, Ricciardo et Bottas. Il faut remonter à la saison 2012 pour voir un score aussi élevé (8 pilotes se sont imposés cette année là, dont 7 pilotes différents lors des 7 premiers Grand Prix). Côté constructeurs, 4 ont remporté au moins un Grand Prix (Mercedes, Red Bull, Alpine et McLaren). C’est autant qu’en 2020 (Mercedes, Red Bull, AlphaTauri et Racing Point). 2 saisons consécutives où nous avons eu un autre vainqueur qu’une Mercedes, une Red Bull, ou une Ferrari. Ces trois Teams se partageaient les victoires depuis le début de l’ère hybride en 2014. Certes, ces pilotes qui n’avaient pas la voiture pour gagner ont bénéficié de circonstances en course favorables, mais c’est aussi la loi du sport !

Les tops de la rétrospective F1 2021

Ce que nous disions à la trêve estivale : Hamilton, Verstappen, Sainz, Norris, Vettel.

Au sortir de la saison, Hamilton et Verstappen ont grandement contribué à la saison spectaculaire qu’il nous a été offert. Les deux pilotes se sont livrés une bataille sans merci, pour le meilleur et pour le pire. Il n’était toutefois pas plaisant de voir la tension à son comble lors du Grand Prix d’Arabie Saoudite, se comportant comme des enfants gâtés, et Verstappen atteignant le summum de sa défense agressive. Les dernières courses ont été pesantes des deux côtés, y compris au sein des écuries, et la fin de la saison (controversée) n’a pas permis à tout le monde de respirer d’emblée.

Sainz est pour moi la révélation de la rétrospective F1 2021. Il est arrivée dans une nouvelle écurie (et pas n’importe laquelle !), avec un jeune pilote plein de talent et champion en devenir, et pur produit Ferrari. Pourtant, l’espagnol n’a pas à rougir de la concurrence interne. Sainz finit le meilleur des autres au championnat du monde, 5e. De quoi créer de la friction en interne pour une potentielle lutte pour le titre ?

Gasly fait partie de nos tops de cette saison de F1 en 2021. Sa saison la plus complète à ce jour avec une écurie modeste. Le français a montré qu’il savait porter vers le haut une écurie et agir en leader. Sa cote de popularité a nettement augmenté ces deux dernières saisons. Le français a dépassé les 100 points inscrits en une saison et a régulièrement trusté le top 6 en qualifications.

Pour Vettel et Norris, la deuxième partie de saison a été plus délicate. Norris a connu l’apogée de sa saison sur les deux courses Italie-Russie, qui lui ont permis d’accrocher la deuxième place pour la première fois, et la pole position comme le lead d’une grande partie de la course pour la deuxième. Avant de progressivement s’effacer.

Les flops de la rétrospective F1 2021

Ce que nous disions à la trêve estivale : Ricciardo, Perez, Bottas, Tsunoda, Schumacher et Mazepin.

Ricciardo a été capable de remonter la pente. Sa victoire lors du Grand Prix d’Italie lui a donné une bouffée d’air nécessaire. L’australien s’est rapproché de son coéquipier. Néanmoins, la baisse de performance de la McLaren ne lui a pas permis de briller à nouveau en piste.

Bottas et Perez n’ont quant à eux pas été à la hauteur de leur coéquipier respectif dans cette rétrospective F1 2021. Alors qu’après le clash italien, Hamilton et Verstappen se sont partagés la 1ère et la 2e place du podium (exception de la Turquie où Hamilton termine 5e), Bottas et Perez ont été plus irréguliers. Bottas sauve sa saison par une victoire en Turquie, mais insuffisant. Globalement, Hamilton n’a pas pu compter sur son wingman pour faire front face à Verstappen dans les moments cruciaux. Alors que Perez, pour sauver son honneur, a été d’une aide précieuse à Abou Dabi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, j’ajouterai à titre personnel les courses sprint dans les flops de 2021. A mon sens, ce format dénature l’essence même de la F1 simplement pour attirer de la quantité de fans, pour du supposé spectacle qui n’en est pas nécessairement un. D’ailleurs, il semble qu’une grande partie des fans n’y adhère pas. Ce n’est pourtant pas l’interprétation de la F1 qui souhaite pousser plus loin le projet.

Rétrospective F1 2021 des écuries.

Mercedes et Red Bull ont brillé par leur domination en piste. Cependant, y ont-ils vraiment gagné en dehors ? Pas certains. Les chamailleries Wolff-Horner avec la FIA n’ont pas nécessairement fait plaisir aux fans de la discipline. Des changements sont à venir sur les communications avec la FIA par ailleurs. Aussi, les paroles de Wolff plus particulièrement (soient-elles justifiées ou non) ont donné une facette désemparée du manager autrichien, alors que son pilote vaincu a préféré jouer la carte du silence et de la discrétion. Ce sujet et cette dernière course feront toujours débat en tout état de cause.

McLaren sur cette deuxième moitié de saison a probablement été une grosse déception pour moi. Même si elle peut se targuer d’être la seule écurie à avoir signé un doublé 1-2 (Italie) cette saison. L’écurie qui était aisément 3e au championnat constructeurs, s’est faite dévorée par Ferrari nettement après la manche italienne. Une préparation tournée vers 2022 plus tôt que les autres ? Nous ne le saurons que dans quelques semaines.

Car il se pourrait bien que les cartes soient rebattues face au grand chamboulement de la nouvelle réglementation…

Crédits photos : Formula 1

Total
0
Shares
Previous Post

Essai Volkswagen Taigo 1.5 L TSI 150 R-Line : carton assuré

Next Post

Essai Kia EV6 : direction la côte vendéenne

Related Posts

Fatal error: Uncaught RedisException: OOM command not allowed when used memory > 'maxmemory'. in /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php:148 Stack trace: #0 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php(148): Redis->setex('w3tc_924257055_...', 3600, 'a:5:{i:404;b:0;...') #1 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(2191): W3TC\Cache_Redis->set('c16032e217bb4f2...', Array, 3600, '') #2 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(457): W3TC\PgCache_ContentGrabber->_maybe_save_cached_result('<!doctype html>...', Array, false) #3 [internal function]: W3TC\PgCache_ContentGrabber->ob_callback('<!doctype html>...') #4 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Util_Bus.php(21): call_user_func(Array, '<!doctype html>...') #5 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Generic_Plugin.php(563): W3TC\Util_Bus::do_ob_callbacks(Array, '<!doctype html>...') #6 [internal function]: W3TC\Generic_Plugin->ob_callback('<!doctype html>...', 9) #7 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/functions.php(5373): ob_end_flush() #8 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/class-wp-hook.php(324): wp_ob_end_flush_all('') #9 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/class-wp-hook.php(348): WP_Hook->apply_filters('', Array) #10 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/plugin.php(517): WP_Hook->do_action(Array) #11 /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-includes/load.php(1260): do_action('shutdown') #12 [internal function]: shutdown_action_hook() #13 {main} thrown in /home/clients/50d4abdee8ddef0512779423a28007e3/sites/blogautomobile.fr/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_Redis.php on line 148